Notre histoire, le happy end…

« La bonne nouvelle, c’est que j’ai été enceinte … j’ai été une presque maman … j’ai connu cette fabuleuse sensation de porter la vie, de croire en l’avenir, d’imaginer notre vie avec un enfant.

La bonne nouvelle, c’est qu’on recommencera … mon corps a porté la vie… pas très longtemps … c’est vrai … mais l’étincelle était là… la prochaine fois, on fera mieux… la prochaine fois, le feu prendra…

La bonne nouvelle, c’est qu’on s’aime encore plus …

La bonne nouvelle, c’est que la vie est bien faite …

Finalement, peut-être que rien n’arrive jamais par hasard … Le pire nous arrive peut-être pour que le meilleur arrive ensuite …

Du moins, j’espère … »

Voilà, comment finissait ma présentation, celle de notre histoire, de mon histoire. Je venais d’apprendre que j’allais faire une fausse-couche. A l’époque, je ne savais pas encore ce qui allait m’attendre par la suite. Les 3 mois d’horreur. Oui, d’horreur… parce que si porter la vie est merveilleux, porter la mort peut rendre dingue. Ce fut pour moi, une réelle descente aux enfers. Car j’avais beau essayé d’avancer, d’aller mieux, je voyais dans les yeux de mon homme, ma descente au fond du gouffre s’accentuer de jour en jour. Il m’aura donc fallu 3 mois pour que ma Boule d’Amour me quitte enfin et m’autorise à tourner la page. C’est en mars, le 13 mars qu’elle me libéra enfin et c’est seulement en août que je reprenais les traitements pour la FIV.

 

Une fois encore, la stimulation fut difficile. Cette fois, le gynécologue avait opté pour une une stimulation au Ménopur. Ce qui m’avait rassurée car j’avais entendu dire que les embryons étaient de meilleur qualité sous Ménopur. On avait réduit la dose de décapeptyl pour le blocage des ovaires pour éviter justement qu’ils soient trop bloqués… Seulement malgré toutes ces précautions… malgré des doses de cheval et bien au-dessus de ce qu’on doit prescrire, mes ovaires semblaient faire de la résistance. Ce fut une période encore bien difficile. Après la fausse-couche, le moral n’était pas au top. L’espoir bien moindre. Y croire me paraissait bien utopique… Avec cette impression qu’on m’avait déjà donné ma chance et que cette chance ne se reproduirait pas … Puis, le jour de la ponction arriva… je devais avoir 7-8 follicules matures, je crois. Alors, j’essayais de me convaincre que chacun allait me donner au moins un ovocyte … qui sait ? peut-être qu’il y aurait aussi plusieurs ovocytes par follicule.

Je me souviens très bien de la tête de la biologiste en entrant dans ma chambre après l’intervention. De suite, je comprends. Je m’attends au pire. Pas d’ovocyte ?… elle me dit que la récolte n’a pas été bonne. Que seulement 2 ovocytes ont été ponctionnés, que tous les autres étaient déjà « morts »… Que peut-être si on avait déclenché plus tôt, on aurait eu un meilleur résultat … Peut-être. Elle est franche, avec deux ovocytes, elle ne nous promet rien … Elle fera de son mieux… Elle nous appelle demain.

Je suis effondrée. Ça ne suffira jamais … ça ne peut pas suffire … 2 ovocytes … à ma première FIV, il y en avait 4. Deux n’ont pas été fécondés, 2 l’ont été et un seul embryons se développa … Alors là, avec 2 ovocytes, c’était clair que ça ne marcherait pas.

L’avantage quand on a une AG pour la ponction c’est qu’on est grogui … je passais le reste de la journée à dormir et attendais le lendemain midi pour apprendre la bonne ou mauvaise nouvelle…

La biologiste appela en fin de matinée comme prévu… je me souviens que cela passait mal sur mon portable. Chéri venait tout juste de partir à la pharmacie pour aller me chercher de l’utrogestan (histoire de conjurer le sort). Je répondais le coeur battant à tout rompre…

« C’est bon … on a deux superbes embryons… 100 % ! ». Je me souviens de la joie dans sa voix… je l’ai remerciée, elle m’a conviée à venir 2 jours plus tard pour le transfert (car on était un samedi)… Alors, je me suis mise à pleurer… l’espoir revenait… le bonheur prenait place … il n’y a pas de petite victoire en PMA. J’essayais de joindre chéri au téléphone qui ne répondit pas forcément, alors je faisais le pied de grue devant la maison attendant qu’il rentre. Quand il descendit de la voiture, je lui criais qu’ils étaient deux !!!! je lui sautais dans les bras et je pleurais à nouveau de joie…

Le lundi, mon gynéco me transférait ces deux uniques et magnifiques embryons. Le gynéco et la biologiste étaient ravis du résultat. Presqu’aussi excités que nous … On discuta à nouveau de la possibilité d’un transfert de deux embryons … du « risque » d’une grossesse gémellaire. Et nous étions d’accord …. on prenait ce risque (espérant secrètement que les 2 s’accrochent). Au moment du transfert, l’émotion est à son comble … le gynéco exécute même une petite danse, dite danse du transfert … Il parait qu’il l’exécute quand il est « presque » sûr que ça va marcher ….

Tout se passe bien … La biologiste en partant nous regarde intensément et nous dit « ne me faite pas de jumeaux hein … c’est compliqué les grossesses gémellaires… « . Alors je lui réponds « bof … on serait heureux d’avoir des jumeaux… ». Elle sourit alors … « Alors moi aussi… ».

15 jours plus tard, on partait de bon matin pour faire la fameuse prise de sang. Mon Dieu quel stress. Je suis convaincue que ça n’a pas marché … j’ai tellement tellement tellement mal au ventre. Une heure après, on appelle … je tremble … j’ai peur, c’est horrible. L’infirmière ne veut pas nous donner le résultat et nous passe directement la biologiste … je vais mourir … c’est sûr … c’est POSITIF ! mon taux est à 360… soit le triple de la première fois … Je pleure à nouveau …. ça a marché …. Les deux prochaines prise de sang montrent un taux qui augmentent rapidement… Je suis convaincue au fond de moi depuis le début que je suis enceinte de jumeaux … ma troisième prise de sang montre un taux à 10 000… je commence à y croire sérieusement.

Quelques jours avant la première écho des 5 SG, en allant aux wc avant d’aller me coucher, je m’aperçois que je fais une hémorragie …. je saigne beaucoup. Je pense faire une FC. C’est horrible. J’ai peur. Je pleure. Je crie. On fonce aux urgences.

C’est à cette occasion que je découvrais pour la première fois mes deux petites merveilles. Il y a deux sacs, deux embryons, 2 cœurs qui battent. Mes saignements sont dus à un hématome… Tout va bien pour le moment.

Je vous passerai les détails de ma grossesse. Je l’ai déjà racontée par ailleurs et cela n’a pas ici un grand intérêt…

7 mois et demi plus tard, ils sont là … et ils sont juste merveilleux… Un garçon et une fille … le choix du roi … que demander de plus à la vie ?

Rien ne fut facile … Ni la conception de mes deux magnifiques bébés, ni la grossesse, ni leur arrivée au monde … mais qu’importe … J’y suis arrivée… et je suis plus qu’heureuse …

 

« Finalement, peut-être que rien n’arrive jamais par hasard … Le pire nous arrive peut-être pour que le meilleur arrive ensuite … »

Voilà ce que j’écrivais … et je ne mesurai pas à quel point, j’avais raison …

J’estime avoir eu beaucoup de chance … compte tenu des probabilités que cela marche … Je savoure cette chance. Je suis folle de mes enfants. Ils sont tellement merveilleux. Au-delà de tout ce que je pouvais attendre. J’ai souvent dit que je me foutais de subir tout ça, de souffrir autant, de supporter les échecs si j’étais sûre qu’un jour cela marche… et oui, je peux le dire … qu’importe aujourd’hui tout le mal … Mes deux merveilles pansent aujourd’hui mes plaies…

Et je te souhaite à toi qui me lis, à toi qui passe peut-être ici par hasard, à toi qui cherche un peu d’espoir, d’avoir la même chance.

N’oublie jamais que parfois, même dans les pires scénari, ça peut marcher … N’oublie pas que même si tu n’as plus d’espoir, il y un risque que cela fonctionne …

Je te souhaite un « Happy End » aussi merveilleux que le mien… et comme beaucoup d’autres sur la blogosphère … car même si bien sûr, il y a les malheureuses qui restent sur le quai, même si certaines ne monteront jamais dans le train … il y en a énormément qui réussissent ….

image

Alors pourquoi pas toi …

Publicités
Catégories : Au jour, le jour | 43 Commentaires

Navigation des articles

43 réflexions sur “Notre histoire, le happy end…

  1. Pingback: Mon histoire, notre histoire | Boule de Mousse

  2. Merci pour ce bel article il est rempli d’émotions et lourd d’espoir pour nous toutes ! de gros bisous ma belle

  3. Quel beau message. Quelle belle histoire que celle de la petite famille que vous avez, après les obstacles et les échecs, réussi à fonder. Merci de ce beau moment que tu partages, de ce bonheur qui fait tellement envie. Je suis très heureuse pour toi que toutes ces années endurées puissent t’apporter ce si grand bonheur. ❤

    • j’espère du fond du coeur que tu puisses écrire ton histoire aussi très bientôt avec un joli happy end car ton histoire sera/est une bien belle histoire 🙂

  4. Tu es la preuve vivante que partie de presque rien (2 ovocytes seulement), on peut aller vers le jackpot, et tout ça en vivant les plus grosses frayeurs parce que vraiment rien était joué sur cette FIV, grossesse et début de vie de tes loulous.
    Un grand merci à toi d’avoir relaté tout ceci. Ca aide à positiver. Grâce à ton récit, même quand on pense que tout est foutu ou presque, et bien on sait maintenant que tout est possible.
    Merci, merci, et merci encore.
    Des gros bisous Boule.
    Reposes-toi, et prends du temps pour toi 😉

    • j’ai souvent recherché ce genre de témoignage lorsque je doutais de tout. Je suis heureuse de pouvoir prouver que si rien n’est jamais gagné en PMA, rien n’est jamais perdu non plus … comme tu dis « partie de presque rien »… alors quand je regarde mes enfants, je me demande encore comment c’est possible. Pourtant, ils sont bien là 🙂

      des gros bisous à toi ma belle

  5. Merci…. J’en pleure…. Merci

  6. C’est beau ! Merci 🙂

  7. Merci pour écrire des choses aussi émouvantes, et pleines d’espoir pour celles qui attendent, espèrent, luttent et doutent… Boule de mousse, tu portes bien ton nom, tu es toute douce (même si je sais qu’y a une histoire de nez, toussa…)

  8. Merci jolie Boule de refaire partager votre vécu, j’espère que cela donne Espoir à tant de couples… Des bises

  9. Merci Boulette… C’est fou comme quelques lignes peuvent résumer des années d’espoir, de désillusions et un grand bonheur… C’est beau et c’est tellement important pour celles qui attendent encore… Bisous.

  10. Tu as réussi à me faire pleurer …. et « peut-être que rien n’arrive jamais par hasard … Le pire nous arrive peut-être pour que le meilleur arrive ensuite » est tellement vrai en ce qui nous concerne pour divers sujets. Donc peut-être que notre petit ange n’est pas venu pour rien, peut-être qu’il a montré qu’on peut y arriver si on se repose et si on y croit fort. Bises

    • J’ai énormément aimé ma petite Boule d’Amour… et aujourd’hui, je la remercie d’avoir laissé « sa place » à mes deux merveilleux enfants …la vie est parfois bien faite… oui, vous pouvez y arriver maintenant… je vous le souhaite à nouveau très vite

  11. Quel joli texte plein d’espoir pour toutes celles qui se battent ! C’est clair qu’il faut y croire et s’accrocher: dans mon cas un seul blasto surivant, et il s’est accroché ! Bisous ma belle

  12. oui comme quoi … on dit souvent « qu’un suffit » et c’est souvent vrai finalement … des gros bisous

  13. Titine7831

    Merci Boule de Mousse… Par ton histoire tu m’as rappelé qui oui c’est possible… Il faut y croire… Continuer de se battre…

  14. Un post qui redonne du beaume au cœur à toutes les PMettes en attente… Il faut continuer d’y croire car l’amour permet beaucoup de choses.
    J’espère que tes ptits loulous se portent bien. Profitez de ces doux moments à 4!

  15. tadescha

    Très beau post…plein d’espoir et qui s’applique à tant de choses dans la vie 😉

  16. Quand je suis rentrée dans cette blogosphère, j’ai très vite découvert ce blog, et pleuré, espéré, croisé avec toi… Tes mots ont toujours résonné de manière très douce en moi. Ce happy end est magique, comme celui de Mme Pimpin, et j’espère que plein d’autres copinautes auront cette chance de pouvoir écrire cet article.
    Des bisous

    • Je n’ai malheureusement plus de nouvelle de madame Pimpin et il semble qu’elle ait un blog privé. J’espère que bcp auront la même chance oui !!!!

  17. Tu ne peux pas savoir combien ton histoire me touche! Il se passe rarement un jour sans que je n’imagine ma fin heureuse et me dire « on en a bien ch***, mais on a réussi! » J’ai tellement hâte de pouvoir témoigner de cette fin heureuse… Profite bien de tes deux amoures 🙂

  18. Ton article me donne les larmes aux yeux….
    C’est vrai, pourquoi pas moi?
    Ton histoire prouve que tout est possible.
    Je te souhaite plein de bonheur avec tes 2 ptits loups! Et merci de ce message d’espoir…!

  19. Christelle

    Très bel article. Belle victoire sur la vie et un nouveau chemin à 4. Profitez bien de vos bonheurs, le temps passe si vite 🙂

  20. zalyna

    merci pour cet article! quel message d’espoir…
    j’avoue qu’après 2ans et demi de PMA et 2 fausses couches, j’ai du mal à y croire encore, je perds pied…mais ton article m’a fait beaucoup de bien!
    donc juste… MERCI!

  21. Severine

    Quelle belle fin ! Je suis tres heureuse pour vous et j espere connaître la même un jour ! Vous avez raison, je pense qu une fois le bonheur nous oublierons toute la lourdeur de nos traitements. Bonne continuation a vous et merci pour votre histoire qui donne espoir …

  22. Bonsoir. Ton post est magnifique. Merci.

  23. Je découvre ton blog Boule de mousse et suis très émue devant cette belle histoire, cette bataille que vous avez menée et le résultat au bout… Merci pour ce partage… Gros bisous, j’espère que toute la petite famille va bien !

  24. Rerari

    Coucou je c’est que ça date ton message mais j’ai énormément pleurer en lisant ton histoire et en même temps sa redonne l’espoir et l’envie de se battre encore je souffre d’insuffisance ovarienne et je n’ai plus espoir les médecins on l’air de pas vraiment y croire actuellement je ne sais plus quoi penser si je peux espérer toujours ou faire le deuil c’est très dur psychologiquement mais en te lisant j’ai retrouvé l’envie d’y croire. Peut tu me dire quelle était la cause de ton infertilité

    • Bonjour à la base j’ai ete dignostiquee en infertilité inexpliquée puis avec le temps et l’âge en insuffisance ovarienne. Merci poyr ce message. Jai répondu à ton mail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

ma vie d'assmat

si beau métier

mamanetnounoublog

Bienvenue ici, venez partager mon quotidien de maman et de nounou

Les Petits Pimousses

Le blog d'une Assmat

C'est que du bonheur (enfin presque)

Après la PMA me voici Maman d'une famille nombreuse. Maman mais pas seulement...

féeTeach

"L'esprit cherche et c'est le coeur qui trouve" G.S

Nounou & Cie

Nounou, mais pas que.

Imsi chérie

Ou comment Victorien et Victorienne essaient d'avoir un bébé

De l'infertilité à l'indignité maternelle

Chroniques d'une mère indigne ex-pmette

Mam'Weena

Juste une jeune mum'preneur au foyer mi-par choix, mi-par nécessité

Le blog d'une maman de jumeaux !

Qui parle de PMA (un peu...) de prématurité (beaucoup) et de sa vie de famille (passionnément!)....Mais pas que!

alicevachetdotcom.wordpress.com/

"Je tweete donc je suis"

Monsieur Papapa

Le blog d'un Monsieur pas (encore) papa. C'est tout con en fait.

Appellation Maman

Tous ces petits riens qui font le tout de ma vie de maman!

Quand Nad cuisine...

Ou quand l'expression "faire un enfant" prend tout son sens... Jour après Jour en PMA

endolorie

endométriose et infertilité

Je ne suis pas une poule

Ni parfaite ni indigne juste une mère normale... enfin je crois...

Petites aventures Normandes

et autres curiosités....

un ptit deuxieme

après 1 FC, 2 GEU, 1 FIV négative, un diabète insulino-dépendant et une fiv 2 se determinant à 8sa, on y croit encore ...

Zabou's Blog

En pratique c'est facile de faire un bébé non ?!

Supersouris en PMA

Le parcours d'une Souris à la recherche de son souriceau...

Le Rire des Anges

Brassières laine bébé

Vice Versa

Mes émotions, la PMA et moi !

Les Chroniques d'Aloïsia Nidhead

Les péripéties d'une auteure débutante, blog humeurs et lifestyle

Bulle veut devenir maman!

Ce site de WordPress.com est le pyjama du chat

coco274's Blog

A great WordPress.com site

Chris & cie

Un peu de tout, un peu de rien. On mélange et voilà !

Bonjour Bohème

DIY.Illustration.Creation.Lifestyle in Nantes

chouketteblog

The greatest WordPress.com site in all the land!

jaja3333's Blog

A fine WordPress.com site

ptite vie douillette

Partages d'écritures, d'expériences et d'anecdotes utiles ... ou pas

Dans ma Liseuse Hyperfertile

Lisons et partageons !

Procrastineries

Comment remettre à demain ce que j'aurais du faire hier..

Louloute a son Blog

En attendant notre bébé Loutre...

Malilourom

Toi, moi, le Chat, Garance et le retour en PMA!

plicetploucdansunbateau

Après la pluie vient le beau temps

La cigogne et l'éprouvette

Les tribulations en PMA

Whatever it takes... And no regrets...

Il paraît que je veux toujours avoir fini avant d'avoir commencé ...

when Little Koala find their way

Never Lose Hope . Pmette en attente de son petit miracle .

Heureux qui comme Ulysse...

Cycle après cycle, Pénélope remet son utérus à l'ouvrage, impatiente de voir débarquer son Ulysse... Dans son mythe revisité, elle vit avec son héros Thésée. Ils habitent Ithaque entourés d'une quinzaine d'Argonautes qui sont leurs meilleurs copains. Comme leur Ulysse met du temps à débarquer, Pénélope et Thésée ont décidé d'aller le chercher. Acccompagnés du Dr Athéna, ils ont commencé en 2015 leur traversée PMA.

Une histoire de PMA

Une histoire parmi tant d’autres d’un homme et d’une femme qui avaient des rêves d’enfant

%d blogueurs aiment cette page :