Le jour où j’ai pleuré…

Tout a commencé lorsque j’ai voulu me faire un petit thé. En l’état actuel des choses, tout devient compliqué pour moi… même faire un thé. Me lever du canapé, un défit… et tout ça s’est confirmé lorsque en voulant déposer ma tasse sur la table basse, je ne sais comment, j’ai renversé la moitié brûlante sur mon bras.

Voilà, comment une situation anodine peut ouvrir la boîte de pandore.

M’entendant hurler, chéri accourt et  me dit qu’il va nettoyer et pendant que je passais mon bras endolori sous l’eau froide, les larmes sont montées. Irrépressibles. Par gros sanglots. Comme une enfant. Sans aucune raison.

Chéri reste interdit devant cette réaction excessive. Me demande ce qui se passe. Ne comprend pas ce gros chagrin. Chagrin que je ne comprends pas plus que lui. Il me console. Me caline. Les sanglots s’apaisent un temps.

Sur la table à repasser trônent depuis 2 jours, les petits habits achetés pour nos bébés. Tout propres. Tout juste sortis du lave linge. Chéri me propose de les ranger. Je lui dis qu’il faut passer un coup de fer dessus et qu’il faut les ranger dans le sac pour la mater. Mais je me sens incapable de le faire. Je fatigue tellement vite… il me dit qu’il va s’en occuper… à nouveau les sanglots débarquent. Je me sens inconsolable. Impuissante. Incapable.

Plus tard sous la douche, en pensant à mes loulous, les pleurs arrivent de nouveau. Sans réelles raisons.

Pourquoi ? Situation déstabilisante…

Oui, c’est vrai. Cela devient dur. Je dors super mal. J’ai une bronchite depuis 15 jours qui m’épuise, qui m’inquiète pour les bébés. Physiquement, je me sens diminuée. J’ai mal partout. Mais quand je dis partout, c’est partout. Chaque mouvement est un calvaire. Marcher est un marathon. Rester allongée reste la meilleure solution malgré le mal de dos, et la toux qui s’accentue.

Bref, je ne suis bonne à rien. J’essaie quand même de faire à manger. Histoire de m’agiter un peu. Je fais les machines de linge et je reste épuisée pour la journée.

Côté organisation,  c’est la catastrophe. La chambre commandée, il y a un mois rencontre des problèmes à la fabrication… entraînant un retard supplémentaire de 1 mois… ce qui implique que la chambre ne sera sûrement pas là pour l’arrivée des bébés. La poussette commandée au mois de janvier vient tout juste d’être livrée. Et mon entourage n’arrête pas de me dire que « j’ai le temps »… la preuve.

Je finis lundi mes cours d’accouchement. Avant, je ne pensais jamais à mon accouchement. Ça ne me faisait pas peur. J’étais confiante. Mais depuis que je vais à ces cours, ça me fait flipper…

Ceci explique-t-il cela ?

Alors bien sûr aujourd’hui, je ne pleure plus.

Je suis dans mon canapé. Mais comme dirait belle maman ça aurait pu être pire… ça ne fait QUE 2 mois et demi… ça aurait pu être toute ma grossesse.

Alors te plains pas.

Et je ne me plains pas…

Je patiente. Et de temps en temps les vannes s’ouvrent…parce que je me sens inutile… parce que j’ai l’impression que mes bébés ne peuvent pas compter sur moi… tout comme mon homme qui se coltine toutes les corvées…

Même si je sais que tout ça est temporaire… et que je dois juste patienter…

Publicités
Catégories : Au jour, le jour | 51 Commentaires

Navigation des articles

51 réflexions sur “Le jour où j’ai pleuré…

  1. Je crois/crains que tu es juste (…) normale !! Les hormones, la fatigue, le gros bidon, et tu en remets une couche avec une bronchite qui traîne ! C’est normal que tu sois un peu tendue et que les larmes coulent rapidement. Aucune inquiétude, prends le temps de te reposer, de te trouver des occupations au fond de ton canapé et tout va bien se passer. Chéri est là et tu es bien entourée. Laisse toi aller à pleurer, aucune honte et pas de regret. Je t’embrasse fort

    • Merci bcp. Je n’ai tellement pas l’habitude d’être aussi inherte. Bisous

      • Je comprends. Ca ne doit pas être facile à vivre j’imagine. En même temps c’est aussi la 1ère fois que tu as deux bébés dans le bidon ! On sait bien que les fins de grossesse (simple) sont difficiles alors tu n’as pas à t’en vouloir de craquer un peu, d’être fatiguée et de penser à toi !

  2. Tendre boule de mousse….. Tu donne envie de te câliner comme la maman panda sur la vignette en vas à gauche de ton blog…..
    J’imagine que tu te sens dépassée, écrasée (crabouillee comme je préfère dire…) et les larmes sont là pour vider tout ça…. Ne remet pas de pression… Tu fais de ton mieux et tu fabrique deux merveilleux BB….. Que eut on te demander de plus à part de te reposer et de te nourrir de ressources positives, Ui te renforcent et te permettent de traverser cette ultime phase avec le plus de force possible… Et tu as besoin de rassembler tes forces car dés qu’ils vont être là, tes deux petits vont te prendre énormément donc pose toi et essaie de te déculpabiliser en te disant au contraire que tu rassemble tes forces pour la suite…. Ça sera précieux 😉
    Énormes bises

    • Tu as raison. Mon sentiment est irraisonné. Le pire c’est que personne ne me reproche rien… merci pour ce doux message. Gros bisous

  3. L’accumulation de tout, la bronchite, l’alitement, les retards de livraison, les hormones, c’est normal que tu craques. Pleure et ne culpabilise surtout pas. Tu n’es pas inutile, tu portes 2 vies en toi, dont tu prends déjà le plus grand soin. Je t’embrasse

  4. Ben oui, pleurer ça fait du bien, ça élimine le négatif et ça remet tout à propre. La fin de grossesse gémellaire, c’est difficile et long, surtout quand tu ne peux rien faire. Mais tu fais de ton mieux et les bouts poussent bien, alors super, tout va bien

    • Oui j’avoue que ce n’est pas simple. Pourtant je ne le vivais pas mal. Je me disais que c’était pour la bonne cause puis ce déferlement d’émotions est arrivé sans que je comprenne….merci.

  5. Des petits coups de « mou » c’est bien normal de ne pas avoir la pêche 365 jours par an. Et je dirais au contraire que si tu es épuisée, c’est parce que ton énergie va prioritairement aux bébés !
    Pour ta bronchite, je n’hésiterais pas à questionner ton médecin, qui j’imagine te dirait que les foetus sont dans leur bulle stérile, protégés. (??)
    Et comme le dit misskangourou, pleurer ça fait aussi souvent du bien, on en a besoin pour faire baisser la pression, donc ne culpabilise certainement pas ! Bisous! !!

    • Oui a priori aucun soucis pour les bébés mais c’est con avec mon col un peu court, j’ai l’impression que ce n’est pas bon…que ça va accélérer le processus. On verra la semaine prochaine à l’echo ce que ça donne… merci pour ton soutien. Bises

  6. Je ne vais pas être très originale, mais les hormones, c’est très très puissant… Ça peut te mettre au 36eme dessous comme te faire plâner, tout ça en très peu de temps! Et ce n’est pas facile à supporter, car on ne se reconnaît plus! Ne culpabilise pas, tu fais un grand travail, tant pis si la chambre n’est pas prête, les habits pas repassés! Et courage pour cette fin de grossesse! Bisous

    • Oui c’est vrai que c’est déconcertant 😦 surtout que je ne me sentais pas déprimée …. et pourtant tout ce chagrin. … merci pour ton gentil message

  7. tendres pensées Boule de Mousse, tu es là pour tes bébés, tu les aides à grandir un ptit peu + chaque jour, et ils le sentent 🙂 Tu verras, quand ils seront là, qu’ils te feront oublier ces moments difficiles de la grossesse, qu’on attend comme le Saint Grâal qd on est en PMA, mais qui n’est pas forcément facile à vivre tout le temps ( d’où, peut-être, le sentiment de culpabilité …)
    Gros bisous

    • Non c’est vrai que tout n’est pas facile… loin de ce que j’imaginais… j’espère qu’ils le sentent car d’un seul coup j’ai l’impression d’être nulle. Sans raison je sais… mais ce sentiment est irraisonné. Merci ma belle

  8. MadameHiberne

    Hormones en folie … mais je suis contente parce que ton homme te console, te chouchoute, te soutient. (ici souvent il râle quand je pleure ça aide tellement)
    J’espère quand même que ton corps va t’offrir un peu de répit, pas facile de gérer sinon.
    Gros bisous

    • Chéri est super. Je sais quelle chance j’ai. Heureusement qu’il est là d’ailleurs…s’il me ralait dessus ça serait pire !!!! Pour mon corps, mon gynécologue m’avait prévenue que ça serait dur mais je ne voyais pas de quoi il parlait… j’imagine qu’une fin de grossesse pour un bébé est déjà pénible mais les 2 commencent à me peser sérieusement. Du coup j’ai vraiment mal partout… mais bon je crois qu’à force ça use nerveusement. Merci à toi. Gros bisous

  9. Je t’envoie une floppée de calins virtuels. Tu sais l’accumulation d’hormones, l’attente, le stress… tout ça c’est normal que ça ressorte sous forme de pleurs! Pleure si tu en as besoin, ne te prive pas! Et surtout, ne te sens pas telle un boulet! Tu portes la vie, la double vie, tu as tant de choses qui se créent en toi, c’est merveilleux!
    Je te souhaite tout plein de courage!

  10. Allez ma belle, ne te culpabilise de rien. C’est tellement normal que tu te sentes dans cet état !!! A la fin de ma grossesse, j’étais certes encore active, mais je peinais beaucoup, et je n’avais qu’un seul bébé dans mon bidon ! Il faut te reposer un max, car les bébés vont beaucoup te solliciter dès le début. Donc repos, glandouille du fond de ton canapé. Ton homme est là pour assurer et c’est très bien. No stress, personne ne te demande de prouver quoi que ce soit. Et ce n’est pas parce que tu n’arrives plus à faire grand chose en ce moment que tu ne pourras pas t’occuper de tes bébés !
    Bisous

    • Oui… c’est sans doute ce qui me fait un peu peur aussi… ne pas assurer avec les bébés … et dire qu’ils auront même pas de chambre 😥 merci ma belle

  11. Plein de gros bisous de réconfort Boule 😉

  12. oh ma belle j’ai envie de te faire pleins de calins!!! te dire que tout ça est normal, que tout se passera bien que tu seras une maman qui déchiiiirre!!!! je suis sure que tu n’es pas un boulet pour ton mari et que ça doit lui faire plaisir de te soulager un peu.
    On a parfois besoin d’ouvrir les vannes, il y a tellement de choses qui se passent en toi, des sentiments parfois contradictoires, des inquiétudes..
    TOUT VA BIEN SE PASSER.
    Respire.
    TOUT VA BIEN SE PASSER;
    pleins de bisous 😉

  13. Coucou, je comprends tu sais. L’arrivée d’un ou deux enfants est un grand bouleversement. On se doit de devenir adulte très vite et on n’a pas de manuel pour cela… On est responsable de petits êtres, c’est quelque chose et on doit se débrouiller comme on peut. En pleurant tu as évacué la pression. Tu ressens déjà cette responsabilité et en même temps tu te sens amoindrie (au lit + bronchite). Comment être à la hauteur du coup? Ne t’inquiète pas, tu y arriveras. Et surtout ne te mets pas la pression: tout n’a pas besoin d’être parfait. Si la chambre n’est pas complètement fini c’est pas grave. Si tu dois rester au lit, ce n’est pas un échec, loin de là. Beaucoup de mamans passent par là. Tu es fatiguée, donc préserve toi au maximum. Tout le monde le dit, mais c’est vrai qu’une fois les bébés là ça sera encore plus fatigant. Donc dors, chouchoute toi. Repose toi au maximum sur ton entourage sans culpabiliser. Je te fais plein de gros bisous et espère que ce méchant coup de blues sera vite derrière toi.

  14. dranzine

    pour la chambre, ce n’est pas grave. Les petits poussins ne se posent pas trop de question au départ. Ma fille n’avait pas de lit, elle dormait dans son cocon par terre au début! Le lit était cassé et il avait fallu le recommander. Et franchement (j’insiste) ils ont une poussette de compet! Ca valait le coup de l’attendre.
    Tu es super crevée, dis moi! fais en le moins possible, recharge les batteries et pleure en insultant les hormones, c’est marrant.
    après l’accouchement, ça risque aussi de te le faire. Laisse toi aller, laisse toi aider sans culpabiliser et tu verras, ça passera. En plus tu pleureras en sachant pourquoi tu pleures : à cause de ces connes d’hormones et de cette fatigue qui te rendent un petit temps la vie impossible. Et les bébés, et bien, que ce soit toi ou ton chéri un petit temps, on s’en occupera et ils ne seront pas plus malheureux! Plus tu t’écoutes, plus vite tu reviendras dans la bataille.
    Je pense très fort à toi!

    • Mon homme me répète comme toi que les bébés « s’en foutent » du matériel. On a beau se le dire…on a tellement envie que tout soit parfait. .. je tente de lâcher prise un peu… de toute façon pas le choix. Merci pour tout.

  15. Titine7831

    Pleurer ca permet d’évacuer ! Alors si tu en ressents le besoin pleure sans culpabiliser !
    Et puis avec nous, tu peux « te lâcher » et te plaindre, si ca te fait du bien de « coucher par écrit tous tes maux » alors vas-y ! En plus, je suis sûre que ca aidera celles qui sont dans la même situation que toi et qui n’ose pas exprimer leurs angoisses.
    Je t’envoie plein de gros bisous malheureusement virtuels… internet a ses limites…
    J’ai hâte de te relire…

  16. La cocotte minute hein? Je pense fort à toi et j’espère que le craquage t’a fait du bien. Groooooos Bisous!!!!!!

  17. Marie-Eve

    C’est la fatigue et les hormones qui parlent, parce que rationnellement les bébés peuvent dormir dans leurs nacelles de poussette ou à deux dans un lit prêté en attendant que la belle chambre arrive, et puis l’accouchement ça peut très bien se passer et même si ça se passe douloureusement et bien ça a une fin et ce qu’il en reste ce sont deux merveilles dans leurs beaux pyjamas
    Le repassage, c’est certes fait avec un grand amour, mais c’est pas un indispensable surtout avec des jumeaux qui vont salir parfois plusieurs pyjamas et bodies par jour : tu auras bien d’autres manières de les aimer dans tes actes, il va falloir lâcher prise sur le peu important et garder le fondamental = les nourrir, les garder propres et surtout les câliner, le reste c’est de la cerise sur le gâteau.
    Mais oui, la grande fatigue ça fait pleurer pour des toutes petites choses, et c’est pas fini, mais ça ne t’empêchera pas d’être une maman merveilleuse, formidable, même avec des larmes.

    • Merci merci. C’est vrai qu’il n’y a rien de grave dans tout ça. D’où l’effet déstabilisant de mes réactions 😦 d’autant qu’on a déjà un lit et qu’on pensait les faire dormir ensemble au début …. Effectivement les hormones sont sûrement pour quelque chose dans tout ça. ..

  18. Oh courage ma belle! la fatigue des derniers mois c’est normal de craquer. bisous

  19. La fatigue, les hormones, l’accumulation de stress, les microbes etc. c’est normal de craquer. J’espère que ce gros chagrin t’aura permis d’évacuer mais aussi d’exprimer tes angoisses et tes émotions et surtout que tu te sens mieux aujourd’hui.
    Je t’envoie un énorme bisous de réconfort (comme pour les petits, c’est un bisous magique qui adoucit les vilains bobos).

    • T’es mimi ♡ oui ça va mieux. Je cogite bcp sur l’accouchement mais ça va aller ^^ l’inconnu fait toujours un peu peur ! Bisous à toi

  20. C’est la fin de ta grossesse, c’est la période la plus difficile dans les grossesses gémellaire, là où ça fait le plus mal, là où on dort le moins, où on passe sa vie à faire des micros-pipis, et à la fois c’est une super nouvelle que tu vives tout ça car ça veut dire qu’ils sont toujours AU CHAUD alors qu’ils auraient pu naître bien plus tot. Tes hormones, les bonnes choses dont tu bénéficiais jusque là grâce à la grossesse sont en train de se casser la figure (je suppose que tu n’as pas été malade (rhume) de toute ta grossesse… Sauf maintenant ??)… Et puis, et puis… Ca y est, tu réalises peut être aussi ce qui est en train de se passer ;)) Tout ça est normal, ne t’inquiète pas, et il vaut mieux que tu lâches un peu les vannes avant l’accouchement, tu vas avoir besoin de toutes tes forces bientot :))

    • Tu as raison sur tout 🙂 c’est rassurant d’entendre que c’est normal. Je vais tâcher de me reposer un max en attendant le « grand jour ». Merci ! Gros bisous

  21. Oh tu es tout mimi Boule de mousse … C’est sûr, tu vas réussir à tout gérer en temps et en heure !!! Courage ! Pleins de bisous

  22. Rassure toi tu es une femme enceinte… normale ! Déjà que c’est dur d’en porter un jusqu’au bout alors deux…je n’ose pas imaginer. Ton chéri fait ce qu’il a à faire : t’épauler. Profites-en !
    Pour la chambre des bébés, si jamais ils devaient arriver avant la chambre… tu peux toujours te rabattre sur le couchage dans la nacelle / couffin. Bébé est rassuré dans un espace confiné et tu peux le mettre vers toi. Chez nous, c’était berceau en carton pour les 4 premiers mois et je ne regrette pas (au pire, ça coute 80 euros, voire moins sur leboncoin –> dommage, j’ai vendu le mien ;o). Quand tu allaites (tiens, d’ailleurs, tu penses allaiter ?) c’est hyper pratique de les avoir près de toi.
    Allez courage pour cette dernière ligne droite.

  23. Courage petite boule de mousse, la ligne d’arrivée (pour un nouveau départ) est proche.
    Ne t’inquiète pas, tes bébés ne se souviendront pas que leue chambre n’était pas prête 😉
    Gros bisous.
    Lily.

    • Merci ma lily. Je sais bien qu’eux ils s’en foutent ^^ mais j’ai tellement attendu ça que j’ai l’impression qu’on veut me gâcher (un peu) mon plaisir. Mais l’important c’est qu’ils soient là. J’espère que ça va de ton côté. Gros bisous

      • Je comprends, je fantasme moi aussi beaucoup.
        Moi, je devrais commencer ma préparation endométriale bientôt. Croisons les doigts pour qu’il y ait une amélioration !
        Bisous.

      • Je croise fort fort !!!! Je te souhaite vraiment que ça marche. Des gros bisous

  24. line mary

    Je pense très fort à toi et je comprends tes émotions et tes peurs.J’étais dans le même cas que toi. On devrait vraiment attribuer des médailles d’or à nos chéris,tellement ils sont aimants et toujours disponibles avec nous. Heureusement qu’ils sont là, ils sont vraiment merveilleux. Mon homme s’est aussi coltiné les corvées et le fait encore depuis la naissance car j’allaite et la fatigue se fait de plus en plus sentir.C’est normal d’avoir peur de l’accouchement, mais tu verras, tout va bien se passer et quand tu auras tes bébés dans les bras,tu n’y penseras plus.Les cours d’accouchement font flipper, mais ça permet de connaitre toutes les possibilités et d’être mieux préparé quand même. tu as visité la maternité ? moi,ça m’avait rassuré…Ne t’occupes surtout pas de ce que te disent les autres ( je sais c’est facile à dire,mais pas forcément à faire…), on a l’impression, que le si peu que l’on se plaint devant eux ou qu’on leur dise  »je suis fatiguée », ils te disent : mais moi aussi je suis passée par là ( alors qu’ils n’ont pas eu tout notre parcours ), ou arrêtes d’allaiter,passes au biberon tu seras moins esclave,etc…Si tu veux allaiter,tiens bon surtout, c’est vraiment pas facile,( d’autant plus avec deux),n’écoutes surtout pas les autres, persévères, je suis certaine que tu peux y arriver : tu seras tellement heureuse de l’avoir fait et de voir tes bébés te sourire et être épanouis après chaque tétée. Mais surtout,si tu peux, reposes toi maintenant et quand les bébés dormiront.Le terme est prévu pour quand ? je t’embrasse et pense bien à toi.

    • Merci pour ton commentaire qui me rassure. Oui comme tu dis, nous avons bcp de chance d’avoir nos hommes et c’est rassurant pour l’avenir 🙂 ma DPA est le 9/05. Donc faut compter à partir du 9/04. Je pense bien fort à toi aussi ma belle. Gros bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Les Petits Pimousses

Le blog d'une Assmat

C'est que du bonheur (enfin presque)

Après la PMA me voici Maman d'une famille nombreuse. Maman mais pas seulement...

féeTeach

"L'esprit cherche et c'est le coeur qui trouve" G.S

Nounou & Cie

Nounou, mais pas que.

Imsi chérie

Ou comment Victorien et Victorienne essaient d'avoir un bébé

De l'infertilité à l'indignité maternelle

Chroniques d'une mère indigne ex-pmette

Mam'Weena

Juste une jeune maman au foyer mi-par choix, mi-par nécessité

Le blog d'une maman de jumeaux !

Qui parle de PMA (un peu...) de prématurité (beaucoup) et de sa vie de famille (passionnément!)....Mais pas que!

alicevachetdotcom.wordpress.com/

"Je tweete donc je suis"

Monsieur Papapa

Le blog d'un Monsieur pas (encore) papa. C'est tout con en fait.

Appellation Maman

Tous ces petits riens qui font le tout de ma vie de maman!

Quand Nad cuisine...

Ou quand l'expression "faire un enfant" prend tout son sens... Jour après Jour en PMA

endolorie

endométriose et infertilité

Je ne suis pas une poule

Ni parfaite ni indigne juste une mère normale... enfin je crois...

Petites aventures Normandes

et autres curiosités....

un ptit deuxieme

après 1 FC, 2 GEU, 1 FIV négative, un diabète insulino-dépendant et une fiv 2 se determinant à 8sa, on y croit encore ...

Zabou's Blog

En pratique c'est facile de faire un bébé non ?!

Supersouris en PMA

Le parcours d'une Souris à la recherche de son souriceau...

Le Rire des Anges

Brassières laine bébé

Vice Versa

Mes émotions, la PMA et moi !

Les Chroniques d'Aloïsia Nidhead

Les péripéties d'une auteure débutante, blog humeurs et lifestyle

Bulle veut devenir maman!

Ce site de WordPress.com est le pyjama du chat

coco274's Blog

A great WordPress.com site

Chris & cie

Un peu de tout, un peu de rien. On mélange et voilà !

Bonjour Bohème

DIY.Illustration.Creation.Lifestyle in Nantes

chouketteblog

The greatest WordPress.com site in all the land!

jaja3333's Blog

A fine WordPress.com site

ptite vie douillette

Partages d'écritures, d'expériences et d'anecdotes utiles ... ou pas

Dans ma Liseuse Hyperfertile

Lisons et partageons !

Procrastineries

Comment remettre à demain ce que j'aurais du faire hier..

Louloute a son Blog

En attendant notre bébé Loutre...

Malilourom

Toi, moi, le Chat, Garance et le retour en PMA!

plicetploucdansunbateau

Après la pluie vient le beau temps

La cigogne et l'éprouvette

Les tribulations en PMA

Whatever it takes... And no regrets...

Il paraît que je veux toujours avoir fini avant d'avoir commencé ...

when Little Koala find their way

Never Lose Hope . Pmette en attente de son petit miracle .

Heureux qui comme Ulysse...

Cycle après cycle, Pénélope remet son utérus à l'ouvrage, impatiente de voir débarquer son Ulysse... Dans son mythe revisité, elle vit avec son héros Thésée. Ils habitent Ithaque entourés d'une quinzaine d'Argonautes qui sont leurs meilleurs copains. Comme leur Ulysse met du temps à débarquer, Pénélope et Thésée ont décidé d'aller le chercher. Acccompagnés du Dr Athéna, ils ont commencé en 2015 leur traversée PMA.

Une histoire de PMA

Une histoire parmi tant d’autres d’un homme et d’une femme qui avaient des rêves d’enfant

Simone attend le train

Salle d'attente d'une infertile en PMA

28 jours... et des bananes

Ma PMA : Un bébé après 4 IAC et 4 FIV

%d blogueurs aiment cette page :