Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît #3

Ma grand-mère me disait toujours « Ma petite-fille, la mort d’une bonne action, c’est d’en parler ». Ma collègue a donc dû oublier cet adage, lorsqu’elle a expliqué à mes boss qu’elle avait changé ses dates de vacances pour me permettre de faire ma ponction « l’esprit tranquille ».

Souvenez-vous, je vous en parlais ici.

Le voilà donc le retour de bâton que j’attendais. La vie c’est comme ça, rien n’est jamais aussi simple. La PMA non plus.

Du coup, hier matin, ma patronne me tombe sur le poil à mon arrivée et me demande quand je compte partir en vacances. Je lui explique que je voulais prendre les 3 dernières semaines d’août. Et c’est là que sans complexe et franchement, elle m’annonce qu’elle préfère que je décale mes vacances d’une semaine puisque j’ai ma ponction la semaine d’avant et que les arrêts maladie, ça va bien … qu’elle préfère donc que je passe ma ponction en congés payés et non pas en arrêt maladie.

Stupeur… je reste sans voix… Sur le coup, je trouve ça tellement hallucinant que je pense mal comprendre … mais non… j’ai très bien compris.

Elle m’explique que les intérêts des employeurs ne sont effectivement pas les mêmes que les employés et que sur ce coup là, ça l’arrange pas du tout que je me mette en arrêt maladie ( ???) … que je vais être suffisamment absente par la suite, si je suis enceinte ( ???), que s’il faut, je n’ai qu’à prendre 4 semaines de congés au mois d’août ( ???) mais que vu les absences que je vais avoir ( ???), elle préfère limiter mes absences dès le départ.

Je sais pas vous, mais moi j’ai rien compris. J’ai beau retourné le truc dans tous les sens, je comprends pas sa logique.

Bon, ok, je comprends bien que voir sa salariée prendre une semaine d’arrêt maladie avant ses congés, ça peut gaver … Genre la fille finalement, elle se prend 4 semaines de congés… Enfin, c’est pas comme si c’était délibéré … Je lui ai bien expliqué que malheureusement, la date de ma ponction, je ne pouvais pas la prévoir … que ça pouvait très bien être en début de semaine, comme en fin de semaine, voire la semaine d’après (cf. ma première ponction prévue initialement à j14 pour finir à j18)…

En bref, comment vous dire ? je suis juste dégoutée …

Dégoutée, car je bosse quand même dans le milieu juridique et que demander ça à sa salariée, c’est juste inconcevable… Dégoutée car je pense être une fille plus que professionnelle. J’ai quand même déplacé mon curetage parce que ça posait un problème pour l’organisation au travail, ma collègue étant en vacances (encore). Curetage que j’ai donc déplacé et que je n’ai pas pu réaliser (pour mémoire) à cause de la neige … ce qui m’a valu quand même beaucoup de soucis et d’emmerdement. Professionnelle, car j’ai récupéré chaque minute prise pour mes examens et rendez-vous. Professionnelle, car j’ai parlé à ma collègue du fait que ma prochaine ponction se passerait pendant ses vacances (encore) et c’est aussi pour ça qu’on s’est réorganisée … afin d’éviter tout problème pour le bon fonctionnement du cabinet… Finalement, j’aurai fermé ma gueule, ma ponction je la faisais quand elle devait se faire, mes vacances je les aurai passés à la même date et c’est eux qui était dans le caca et pas moi …

Oué, parce que je fais comment moi maintenant ? mon chéri a posé ses vacances, limite on aurait pu réserver des vacances aussi … alors on fait quoi ?

Oué, je suis dégoutée car ma collègue quand elle a abordé le sujet avec eux a su ce qui allait me tomber dessus, mais ne m’a rien dit. Parce qu’elle a entendu la conversation crispée que j’ai eue avec ma boss et n’est pas venue m’en parler par la suite. Dégoutée parce que j’aurai aimé qu’elle me prévienne au moins en amont … Dégoutée, car depuis, elle n’a pas mis un pied dans mon bureau …

J’suis dégoutée, car j’ai toujours été honnête et que ça ne compte apparemment pas. Je suis dégoutée car la première emmerdée dans l’histoire c’est quand même moi. Parce que je ne sais même pas si ma ponction aura lieu (on est à l’abri de rien) et qu’ils envisagent déjà mes absences et un congé maternité pour une grossesse qui n’est même pas encore existante.

Au-delà de ça, ma boss m’a quand même dit qu’elle ne voulait pas m’infliger un stress supplémentaire dans cette période difficile (sans blague ?) mais que ça serait bien de trouver une solution.

Une solution que je n’ai pas … Je ne vais pas prendre 4 semaines de congés au mois d’août … Je n’imagine pas passer le reste de l’année avec seulement 1 semaine de congés payés… même si je suis enceinte (malgré un congé mat)   … mais surtout si je suis enceinte.

Je ne peux pas les envoyer balader car j’ai quand même besoin d’eux … si cette fiv ne fonctionne pas, si je dois recommencer ou si j’ai besoin de jours … il me faut leur accord … et j’ai pas l’intention de me les mettre à dos.

Déplacer mes vacances ? ça serait la meilleure des solutions mais je n’arrive pas à m’y résoudre surtout si j’ai ma ponction en fin de semaine voire la semaine d’après … et aussi parce que mon chéri ne pourra peut-être pas déplacer ses congés.

Nous avions décidé de profiter de ces vacances pour se reposer à la maison : trois semaines pour se remettre de la ponction, du traitement et pour encaisser la nouvelle qu’elle soit bonne ou pas. Nous avons travaillé toute l’année pour y avoir droit et je m’imaginais me réserver au moins une semaine de vraies vacances après la bonne ou mauvaise nouvelle : soit pour profiter soit pour pleurer tranquillement. Mais non, il faudra que je reprenne le taf. Mon résultat, je l’aurai au boulot alors que j’aurai pu être tranquille avec chéri pour affronter ça.

Je n’ai donc plus qu’à prier pour que cette ponction arrive en fin de semaine pour ne devoir prendre que 2 jours de congés payés supplémentaires et préserver les « vacances » auxquelles nous avons droit après cette année difficile.

Je me suis fait une réflexion plutôt horrible mais … je l’assume … M’auraient-ils demandé la même chose si j’étais suivie pour une maladie « plus grave » ? genre cancer ou je ne sais quoi ? Ok, je compare l’incomparable … mais la PMA, c’est quoi ? un centre de loisirs ? Mon chéri m’a fait remarquer qu’ils devaient penser que c’est un « luxe » qu’on se payait. Qu’on n’était pas malade et que par conséquent nos démarches n’étaient pas vitales donc pas forcément nécessaires…

Alors, hier soir, je me suis effondrée. J’ai pleuré de colère contre cette injustice. Injustice de ne pouvoir faire un enfant comme tout le monde, sans rendez-vous, sans traitement, sans devoir quémander à ses boss … J’ai pleuré de colère contre ma première FIV réussie et sur ma fausse-couche désastreuse. J’ai pleuré de colère pour ce bébé qui aurait dû naitre dans 3 mois… J’ai pleuré de colère car je voudrais que ce soit la dernière fois. La dernière fois car je veux ce bébé et aussi parce que je ne veux plus recommencer de FIV. J’ai pleuré de colère car je n’en peux plus de tout ça. Car je ne veux plus de la PMA dans ma vie et que cela implique sans doute que je ne serai jamais maman…

Le voilà mon retour de bâton … je vous l’avais bien dit que c’était trop beau… et même si c’est pas vraiment grave tout ça … la colère a laissé place à la tristesse…

Ma grand-mère avait bien raison… la bonne action est maintenant morte.

(Merci à toi de m’avoir lu jusqu’au bout… j’avoue que ce billet là… il est carrément long !)

Publicités
Catégories : Au jour, le jour, Ma FIV à Moi II, Ze Return | Étiquettes : , , , , , | 42 Commentaires

Navigation des articles

42 réflexions sur “Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît #3

  1. Les bras m’en tombent !!!
    De quel droit peut elle t’imposer de poser tes vacances pour ton arrêt maladie ???
    Non mais oh je rêve !!!!!!!!

    PMA, cancer, gastro, grippe, bras cassé, peu importe la raison de l’arrêt maladie.
    C’est comme si, toi, moi, ou bidule, devions poser des jours de vacances pour une gastro !
    Un arrêt maladie, ce ne sont PAS des vacances !!!!!!!! C’est NECESSAIRE !

    Théoriquement, et je ne pense pas dire de bêtise, si, pour une raison imprévue, tu devais être malade pendant tes congés, tu as droit à récupérer tes congés ! (Quelqu’un est spécialiste du droit du travail dans l’assemblée?)

    Tu es employée, tu as des devoirs, mais aussi des droits !

    Ne change rien du tout à tes congés ma belle ! Et tu peux même garder le sourire !

    Tu as besoin d’eux, oui, mais eux ont besoin de toi aussi pour faire le job !

    « ça ne l’arrange pas du tout que tu sois en arrêt maladie ». ET TOI DONC !!!!! Toi aussi tu préfèrerais ne pas avoir à être en arrêt maladie !
    J’hallucine !!!! Elle est grave celle-là ! J’espère au moins qu’elle va se rendre compte de son énorme boulette. Elle n’a PAS à t’imposer ça.

    Des gros bisous

    • oui, tu as tout à fait raison Biscotte concernant les arrêts maladie pendant les congés …j’avoue que j’ai bcp de mal à m’en remettre …surtout que c’est pas comme si, je m’arrêtais tous les 4 matins. J’ai eu deux arrêts maladie en 2 ans et demi : 1 pour la ponction, 1 pour la fc … 6 jours ouvrés … quand je pense à tous les fainéants qui peuvent exister … elle devrait s’estimer heureuse … en tout cas merci pour ce commentaire fougueux …

  2. gribouillette

    Tout à fait d’accord!! Ne change pas tes vacances pour elle, elle n’a pas le droit de t’imposer ça. Une FIV, c’est pas un luxe, et tu aimerais bien pouvoir t’en passer. Alors la double peine, non merci!

    • ça c’est clair … mais chacun voit midi à sa porte … et apparemment, mes pb les emmerdent … même si j’ai toujours pas bien compris en quoi …

  3. Titine7831

    Sidérée, je suis sidérée !!!
    La bêtise humaine dans toute sa splendeur !

    Je confirme les dires de Biscotte, si tu tombes malade pendant tes congés, et que ton médecin te fait un arrêt maladie, il te faut l’envoyer à ton employeur et cela décale « automatiquement » tes vacances.

    Je serai toi, je ne changerai rien du tout ! Je poserai mes 3 semaines de congés (dommage que tu ne les aies pas déjà posé) comme prévu. D’ailleurs, dans ta société quelle est la procédure pour poser les jours de congés ? Papier ? Mail ? Site intranet dédié ?
    Ne prend pas trop exemple sur moi car je suis souvent trop impulsive (reproche récurrent à mes entretiens de fin d’année… 😉 ), mais perso je ferai un copier/coller de ton post dans un mail destiné à ma responsable. J’y ferai quelques « aménagements » pour ne pas trop la froisser, je mettrai un DP (délégué du personnel) en copie, et je lui enverrai ! Non parce que tu exprimes parfaitement bien ton ressenti, c’est logique, et elle a qu’à prendre ça dans sa tête ! Non mais ! Depuis quand on pose des congés pour une chimio ou une appendicite ! Truc de fou !

    Surtout zap ce commentaire…
    Mais je suis tellement en colère de la réaction de ta responsable, c’est fou !

    Moi qui à l’époque avait mal jugé ma belle-sœur qui avait claqué la porte de son boulot du jour au lendemain parce qu’elle ne supportait plus la pression professionnelle cumulée à la pma (oui c’est de famille ce parcours à la con…). Aujourd’hui je m’en veux énormément…

    • tout d’abord, merci pour ce commentaire enflammé 🙂 ça fait du bien. Mon problème c’est que je bosse pour des libéraux, des avocats … ce qui est un comble à mon sens puisqu’ils savent très bien comment fonctionnent les arrêts maladie … et le droit du travail !!!! nous sommes 4 en tout dans le cabinet … je n’ai pas de délégué du personnel ou autre soutien !!!! et ce sont mes boss directs … donc la validation de mes congés se formalisent par un « ok pour nous » …donc à part me fâcher avec eux … je n’ai pas vraiment de recours possible 😦

      • Titine7831

        je comprends mieux
        alors peut-etre que tu devrais discuter avec elle autour d’un café, posément, en ayant bien préparer tes arguments avant

  4. Mais c’est dégueulasse ! Comme si on te faisait une faveur… Tu ne peux pas essayer de trouver des appuis ? Pour moi ça va trop loin, ton employeur dépasse les limites, surtout que tu ne les as pas pris en traîtres… J’espère que ça ne va pas trop te saper le moral, les vacances, surtout quand on vit la pma, c’est salutaire… Plein de bises !!

  5. LE GALL

    ce billet était peut être long mais nécessaire, je suis vraiment désolée pour toi et dégouter n’importe quoi, ta priorité c’est votre projet bébé pfff pensez à vous, et si tu t’arrêtes et bin tu t’arrêtes tant pis non mais oh, je sais plus facile à dire qu’à faire pleins de courage bonne soirée

  6. Je rejoins les filles, c’est scandaleux! Ils n’ont pas le droit de te demander ça!!
    Je comprends que ce soit hyper délicat de régler ça dans le cadre du boulot, surtout dans une petite structure. Ce que je te conseillerais – même si je sais que ce n’est pas forcément évident – c’est de te poser, prendre du recul au maximum par rapport à tout ça (chez toi), mettre par écrit tous les arguments objectifs en ta faveur (et notamment ceux que tu cites ci-dessus, incluant le fait que tu es bien sympa de les prévenir à l’avance d’un futur arrêt maladie, et de faire en sorte que ça impacte le moins possible sur le boulot…!!!!), ainsi que les arguments légaux (du type le fait qu’un employeur ne peut pas te refuser un arrêt maladie). Puis tu demandes un rendez-vous avec tes chefs pour faire le point, et tu leur indique que ce qu’ils te demandent n’est pas seulement injuste, c’est illégal, et tu leur présente l’ensemble de tes arguments, de la façon la plus neutre et la plus objective possible (c’est là où c’est délicat 😉 mais moins il y a d’affect, mieux ça passera).
    L’idéal serait par ailleurs d’en garder une trace écrite quelque part aussi, du style renvoyer un mail par la suite qui récapitule tout ça, mais ça c’est encore plus délicat…
    En tout cas, ne te laisse pas faire, ces congés tu en as vraiment besoin, et surtout tu y as droit!!!!!!
    Et pour ta collègue… no comment, mais elle est grave quand même.
    Gros bisous ma belle

    • Je rebondis sur le comment de Kaymet, car c’est en tous points ce que je t’aurai conseillé.
      Prendre un peu de recul, lister des arguments objectifs, factuels. Ne pas hésiter à passer un coup de fil à l’inspection du travail pour avoir confirmation de ton droit à et de leur non droit à… Et essayer d’en discuter posément pour trouver une « solution » qui arrange tout le monde.
      Une fiv, c’est déjà assez stressant, et on sait bien que ça ne se passe pas toujours comme prévu au niveau des dates, donc ça serait malheureux que tu te rajoutes tout ce stress.
      Quant à ta collègue, j’attendrai un chouille, le temps de descendre en pression, mais je m’expliquerais quand même avec elle, et lui signifierais qu’elle n’est pas autorisée à échanger sur ta vie privée avec tes responsables.

      Je serai dans tous mes états moi aussi à ta place. C’est vraiment honteux.
      Je t’embrasse bien bien fort.

      • Et la trace écrite selon ce qui sera décidé est importante également. Moi, je ne fais plus sans au boulot !

    • je ne sais pas encore comment je vais régler ça … je vais attendre pour le moment … moi qui ne pensait pas à la FIV, voilà que c’est eux qui finissent par me stresser avec ça 😦

    • oui, c’est délicat. Surtout dans ce genre de structure. Pour le moment, je vais prendre le parti d’attendre et de voir … d’ici que la ponction ne se fasse pas … après tout la vie est plutôt sympa avec moi … attendons de voir comment elle arrange les choses, si elle le fait cette fois … bises

  7. C’est pas bien de la part de ta boss, de toute façon on sait bien que les fertiles ne comprennent absolument rien à nos déboires.
    Ne te laisse pas mettre en déprime et envoler tout tes espoirs pour des attitudes aussi basses.
    Sinon respect, ta grand mère est une grande philosophe!

    • oui, va falloir que je reprenne du poil de la bête parce que là, j’avoue que ça m’a foutu un coup au moral… moi qui était pourtant si bien partie 😦

  8. Boule de mousse je suis désolée de ce qui t’arrives. Ces pratiques sont choquantes, manifestement ta boss pense pouvoir faire ce qu’elle veut.
    Je ne te serais pas d’une grande aide parce que j’ai tendance à me faire manger un peu facilement.
    Courage en tout cas, j’espère que tout ça s’arrangera pour le mieux et ne te gâchera pas tes vacances.
    Bises.

    • Je n’aime pas les conflits …. et je tente toujours de faire en sorte que tout le monde soit content … pour finalement que ça me retombe dessus … mais on ne se refait pas 😦

  9. Sophie Lattente

    Je suis écoeurée du comportement de ta collègue et de tes patrons. Comme elle avait bien raison ta grand mère avec son proverbe ! Ne culpabilise pas de prendre un arrêt maladie pour ta ponction, après tout tu n’en profiteras pas pour partir à l’autre bout du monde, tu vas en profiter pour te reposer. Des bisous !

    • De toute façon point de vue sérénité c’est fichue … Je vais encore plus stresser de devoir leur demander des heures pour les contrôles écho… Pffff suis vraiment dégoûtée

  10. J’ai tout lu jusqu’au bout et les dernières lignes m’ont vraiment touché. J’avoue que parfois j’ai le même sentiment, genre je me plais à être en arrêt maladie pour essayer d’avoir un bébé… (dixit mes collègues!!!) J’ai déjà fait 3 FIV, 3 fois des arrêts d’une à deux semaines. Et quand on est dedans, on sait que c’est pas une partie de plaisir…
    Limite je cupabilise d’être en arrêt mais on ne choisit pas la PMA, on la subit pour réaliser un rêve… Si les gens ne le comprennent pas, tu as raison, c’est vraiment qu’ils sont bêtes…Enfin, ils ont quand même beaucoup de « pouvoir » tous ces gens, car en septembre, pour refaire une 4ème FIV , je pose des congés et ne prendrai donc pas l’arrêt maladie de mon centre de PMA.
    HONTE à tous ces C…. et petit conseil, ne décale pas tes congés…

    • Merci pour ton commentaire… 4 fiv… Je te souhaite que celle-ci soit LA bonne… Le pire c’est que vu ma « mentalité », j’aurai été du genre à faire cette fiv sur mes congés sans même qu’ils me le demandent… Alors me demander de décaler mes vacances, j’ai trouvé ça horrible…je n’ai eu que 7 jours d’arrêt en 2 ans et demi… Je trouve ça gonflé … Si je dois prendre sur mes congés, je compte bien les faire culpabiliser à mon tour… La vengeance est un plat qui se mange froid… En attendant, je pense bien à toi pour une jolie réussite

  11. TiTe NaNoU

    Pffff, c’est honteux…

    Comme l’a dit Biscotte (je crois) il me semble aussi que si tu tombes malade durant des congés et que ton médecin prescrit un arrêt, tes congés sont reportés.
    A voir avec l’inspection du travail.

    Perso, je ne changerais rien. C’est déjà assez stressant et angoissant de devoir faire un traitement + une ponction.

    Je suis réellement désolée de ce qui t’arrives et j’imagine bien le coup de stress…

    Accroches-toi, ma belle !!

    Je t’embrasse bien fort Ma Choupette ❤

  12. Ma chef m’a dit pareil: » faut me comprendre, c’est pas facile pour moi »…non mais oh. Elle m’avait aussi refuser un rtt une fois sous pretexte que j’allais repartir en arrêt due à la coelioscopie(je l’avais prévenue! Trop bonne, trop c#!).Je lui avais signalé que ce n’était pas des vacances. ..mais….
    Alors oui t’es un peu pris au piège, sauf si tu peux te poser et lui parler posément, lui expliquer tout ce qu’implique les fivs et ton besoin de Vacances après. A toi de voir si tu peux, c’est toi qui la connais. Pour ta collègue, elle cherchait sa médaille? ???
    Les commentaires précédents font du bien!
    J’ai hâte de voir le résultat de mon sondage pour voir si on est les deux seules!

    • Le problème c’est que j’avais déjà expliqué tout ça en amont. Dès que j’ai su que je devais passer par la FIV, j’avais demandé un entretien à mes boss pour leur expliquer ce qui allait se passer … demande d’heures, arrêt maladie. Ils avaient été très compréhensifs … apparemment !!!!! donc je ne pense pas que leur réexpliquer tout ça changera grand chose … je ne les ai pas pris en traite, j’ai voulu être honnête et transparente … voilà à quoi ça me mène… y a pas dans la vie : mieux vaut être un encu***. Quant à ma collègue … je sais à quoi m’en tenir …

      • C’est clair moi aussi je regrette de l’avoir dit, on croit trop en l’autre.L’AUTRE VA BIEN! L’AUTRE EST ÉGOÏSTE!On retient ça de notre parcours!
        Ben je crois en tout cas que t’es piégé et je suis dégoûtée pour toi!

      • On va voir comment tourne la situation … merci en tout cas pour ton empathie 🙂 des bisous à toi

  13. Ecoeurant, mais pas étonnant !
    Souvent les boss ont la mémoire sélective : on se souvient bien que tu as été absente à telle période mais on oublie que tu rattrapes tes absences ou que tu écourtes un arrêt pour revenir plus tôt au travail (moi aussi c’est du vécu).
    Ma technique est désormais sournoise, finie la transparence (le déclencheur a été une réflexion en publique d’une collègue : « c’est pas parce que t’es en traitement que… »).
    Pour FIV2 j’ai pris des congés, et j’ai eu un arrêt maladie (du coup je n’ai pas tapé dans mon stock de congés et le boss n’a pas eu le choix).
    Je ne demande plus l’autorisation de partir plus tôt pour un rdv médical.
    Je dis : »je dois m’absenter pour raison médicale ». Point barre.
    Par contre je fais « tout bien » les choses : certificat du médecin systématique (pas un arrêt mais un document qui stipule que ma présence au cabinet était nécessaire).
    Comme cela si demain l’envie leur prend de me « chercher des noises » et bien ils ne peuvent rien faire légalement.
    Quant à ta sale c*nne de collègue et bien cela ne m’étonne pas non plus. Souvent les gens profitent des faiblesses des autres pour se faire mousser.
    Ne lui dit plus rien. La PMA cela te concerne toi.
    Gros bisous et bon courage.

    • Oui, c’est clair que dorénavant, je ne dis plus rien … je regrette presque d’avoir à me poser la question de changer ma date de congés ou pas … si c’était tombé carrément dedans, je me serai pas pris la tête comme ça … des fois, j’suis vraiment trop bonne …

  14. C’est vraiment honteux comme attitude. Je me considère chanceuse de la façon dont ça s’est passé pour moi. Par prudence, j’ai fait comme 28jours et des bananes. Un certificat médical pour chaque RV, comme c’était loin, ça prenait en général une demi-journée.
    Je rejoins les conseils déjà donnés, sachant que c’est une petite structure et pour que cela ne te mine pas, essaie de reprendre la discussion à un moment approprié, réexplique la situation et les impératifs médicaux que cela entraîne, que le plus simple serait que vous puissiez tous anticiper au mieux pour que tout le monde en sorte gagnant et propose de discuter pour essayer de trouver ensemble la solution la meilleure… je pense que pour toi, il faut que tu te sentes le plus sereine possible, ce qui n’est pas gagné, mais en mettant les choses à plat une nouvelle fois, au moins tu auras fait tout ton possible. Légalement, ils ne peuvent rien te reprocher ni t’imposer et ils le savent sans doute très bien. J’espère que tu pourras rediscuter et qu’ils se montreront plus compréhensifs, il n’y a vraiment pas besoin de ce stress supplémentaire ! Courage.

  15. Je suis scandalisée à la lecture de ton post… Je constate de plus en plus souvent que lorsqu’on veut faire plaisir à tout le monde ou arranger les choses au mieux pour les autres, ça nous retombe dessus. Car ces autres, bien souvent, ne voient, eux, que leurs intérêts. C’est triste. Je ne sais pas ce qui me trouble le plus : la proposition de ta boss (elle croit que la FIV, c’est le Club Med ou quoi ???), ou de ta collègue, qui t’a mis en galère finalement et te laisse bien galérer.
    Ma première réaction, comme les autres, est de te dire de ne pas décaler tes congés, et de clarifier la situation avec eux. Après, je comprends que tu redoutes les conséquences…
    Et sa pseudo excuse « mais je ne veux pas te rajouter du stress » : si c’était vrai, elle l’aurait fermée. Zéro empathie, zéro compréhension.
    Je ne parle même pas des remarques sur des éventuelles absences en cas de grossesse… On n’en a pas encore fini avec le sexisme au travail (et ça vient d’une femme).
    Pour finir, je rejoins 28JEDB, je te conseillerais dorénavant de ne plus dire un mot sur la PMA, de leur mettre les arrêts sous le nez s’il y en a, et de te faire faire des justificatifs à l’hôpital, point barre.
    Bises et bon courage à toi.

  16. ben pour le stress c’est gagné, je rumine ça depuis 1 semaine … sans savoir quelle décision prendre … je commence à en avoir vraiment marre de la PMA … à tout point de vue !

  17. Mince, je viens de lire le post précédent et j’étais contente de voir que tout se passait bien!
    La PMA et le boulot c’est toujours la misère, alors en plus si tes supérieurs n’ont pas une once d’empathie c’est le pompon!
    Je te souhaite de tout coeur d’avoir quelques jours pour te reposer et surtout que tu n’ai pas de nouvelle déception à affronter!
    Je t’embrasse bien fort!

  18. Je sais pas comment j’ai pu passer à côté de ce billet … révoltant!!! J’espère qu’au final, tu as pensé à toi. De dire que tu as déjà tout réservé (Pinocchio). Et je partage ton questionnement – aurait-elle osé si la cause de l’arrêt maladie aurait été autre? Car visiblement, elle fait bien le lien entre arrêt maladie FIV, arrêt maladie grossesse. Eux qui sont dans le juridique, savent-ils que c’est borderline quand même?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Les Petits Pimousses

Le blog d'une Assmat

C'est que du bonheur (enfin presque)

Après la PMA me voici Maman d'une famille nombreuse. Maman mais pas seulement...

féeTeach

"L'esprit cherche et c'est le coeur qui trouve" G.S

Nounou & Cie

Nounou, mais pas que.

Imsi chérie

Ou comment Victorien et Victorienne essaient d'avoir un bébé

De l'infertilité à l'indignité maternelle

Chroniques d'une mère indigne ex-pmette

Mam'Weena

Juste une jeune maman au foyer mi-par choix, mi-par nécessité

Le blog d'une maman de jumeaux !

Qui parle de PMA (un peu...) de prématurité (beaucoup) et de sa vie de famille (passionnément!)....Mais pas que!

alicevachetdotcom.wordpress.com/

"Je tweete donc je suis"

Monsieur Papapa

Le blog d'un Monsieur pas (encore) papa. C'est tout con en fait.

Appellation Maman

Tous ces petits riens qui font le tout de ma vie de maman!

Quand Nad cuisine...

Ou quand l'expression "faire un enfant" prend tout son sens... Jour après Jour en PMA

endolorie

endométriose et infertilité

Je ne suis pas une poule

Ni parfaite ni indigne juste une mère normale... enfin je crois...

Petites aventures Normandes

et autres curiosités....

un ptit deuxieme

après 1 FC, 2 GEU, 1 FIV négative, un diabète insulino-dépendant et une fiv 2 se determinant à 8sa, on y croit encore ...

Zabou's Blog

En pratique c'est facile de faire un bébé non ?!

Supersouris en PMA

Le parcours d'une Souris à la recherche de son souriceau...

Le Rire des Anges

Brassières laine bébé

Vice Versa

Mes émotions, la PMA et moi !

Les Chroniques d'Aloïsia Nidhead

Les péripéties d'une auteure débutante, blog humeurs et lifestyle

Bulle veut devenir maman!

Ce site de WordPress.com est le pyjama du chat

coco274's Blog

A great WordPress.com site

Chris & cie

Un peu de tout, un peu de rien. On mélange et voilà !

Bonjour Bohème

DIY.Illustration.Creation.Lifestyle in Nantes

chouketteblog

The greatest WordPress.com site in all the land!

jaja3333's Blog

A fine WordPress.com site

ptite vie douillette

Partages d'écritures, d'expériences et d'anecdotes utiles ... ou pas

Dans ma Liseuse Hyperfertile

Lisons et partageons !

Procrastineries

Comment remettre à demain ce que j'aurais du faire hier..

Louloute a son Blog

En attendant notre bébé Loutre...

Malilourom

Toi, moi, le Chat, Garance et le retour en PMA!

plicetploucdansunbateau

Après la pluie vient le beau temps

La cigogne et l'éprouvette

Les tribulations en PMA

Whatever it takes... And no regrets...

Il paraît que je veux toujours avoir fini avant d'avoir commencé ...

when Little Koala find their way

Never Lose Hope . Pmette en attente de son petit miracle .

Heureux qui comme Ulysse...

Cycle après cycle, Pénélope remet son utérus à l'ouvrage, impatiente de voir débarquer son Ulysse... Dans son mythe revisité, elle vit avec son héros Thésée. Ils habitent Ithaque entourés d'une quinzaine d'Argonautes qui sont leurs meilleurs copains. Comme leur Ulysse met du temps à débarquer, Pénélope et Thésée ont décidé d'aller le chercher. Acccompagnés du Dr Athéna, ils ont commencé en 2015 leur traversée PMA.

Une histoire de PMA

Une histoire parmi tant d’autres d’un homme et d’une femme qui avaient des rêves d’enfant

Simone attend le train

Salle d'attente d'une infertile en PMA

28 jours... et des bananes

Ma PMA : Un bébé après 4 IAC et 4 FIV

%d blogueurs aiment cette page :