[Maman, Maman, Maman]

Image

[Maman, Maman, Maman]

 

La fête des Mères approche … hé non ! on n’y coupera pas ! Partout ça nous cerne, c’est délirant ! à la radio, sur les affiches, sur les pubs dans les boites aux lettres, partout ! partout !

 

[Maman, Maman, Maman]

 

Non, rien à faire, j’ai beau me répéter ce mot en boucle dans ma tête, il ne fait rien résonner en moi. Rien ! nada !

 

La fête des mères pour moi, ça ne représente rien. Si ce n’est un jour où justement je n’ai rien à fêter … puisque je ne suis ni maman, ni la fille d’une maman.

 

A l’heure où je désire tant moi-même devenir une maman, je me rends compte à quel point ce rôle m’est étranger que ce soit matériellement ou sentimentalement …

 

[Maman, Maman, Maman]

 

Ce mot, je ne me souviens même pas de la dernière fois où je l’ai prononcé. Je ne me souviens même pas du temps où il représentait encore quelque chose pour moi. S’il est absent de mon âme, il l’est encore plus de mon langage. Je parle rarement de ma mère et quand j’en parle justement, je parle de « ma mère », pas de « ma maman ».

 

Ma mère a disparu de ma vie alors que j’avais à peine 8 ans. Je vous rassure, elle n’est pas morte, juste, elle est partie. Avant cela, elle vivait avec nous, mais ça ne fait pas grande différence, déjà, je ne la considérai plus comme ma mère.

 

C’est dur, désolée, j’en ai conscience. Ma mère sans être une mauvaise femme, n’était pas une bonne mère. Dans le sens qu’elle faisait sans doute partie de ces femmes qui ne savent/peuvent pas s’occuper de leurs enfants. Il y a des pères, parfois, qui sont bien plus maternels que la femme qui a porté leurs enfants. C’était son cas. Ma mère et mon père ont sans doute été heureux un jour. Je ne m’en souviens pas. Ma mère et mon père se sont sans doute aimé un jour, très fort même, mais je ne m’en souviens pas.  Il parait qu’un enfant qui ne se sent pas aimé peut se détourner du parent défaillant. J’ai peut-être aimé ma mère un jour. Je ne m’en souviens pas.

 

 

[Maman, Maman, Maman]

 

Aujourd’hui, ce mot ne représente rien pour moi. Ni haine, ni amertume, ni chagrin, ni regret … Juste un vide immense. Car même si je n’ai pas pu aimer ma mère, car même si son départ ne m’a causé aucun chagrin mais au contraire, plutôt une certaine libération, il y a une chose de certain : rien ne remplace une mère. Rien.

 

Et le vide qu’a laissé son absence ne pourra jamais être comblé. Et toutes ses choses que je n’ai jamais connu avec elle, fait avec elles ne pourront jamais être vécues. Je ne connais ni son odeur, ni la douceur de ses mains. Je ne connais ni sa voix et à peine son visage. Je ne connais même pas la chaleur de ses bras. Il parait que l’on peut noyer son chagrin dans l’alcool. Je ne saurais jamais quel drame, elle avait besoin d’oublier. Longtemps, je lui en ai voulu de n’avoir pas su être assez forte pour nous, pour moi, sa fille. Longtemps, je lui en ai voulu de ne pas avoir trouvé en moi, l’unique raison dont elle avait besoin pour s’en sortir. Longtemps je n’ai pas compris et puis finalement, je lui ai pardonné.

 

 

[Maman, Maman, Maman]

 

Alors je sais que rien ne sert de fantasmer sur une vie plus dorée. Je sais qu’il existe des mères et des filles aux relations difficiles malgré des familles unies. Je ne sais pas ce qu’aurait été ma vie, notre vie sans la maladie. J’aurai juste voulu au moins y goûter.

 

Connaître ce lien indéfectible qui existe parfois entre une mère et son enfant. J’aurai aimé savoir ce que l’on ressent quand votre mère vous serre dans vos bras. J’aurai aimé essayer de lui parler de mes problèmes de fertilité. J’aurai aimé une femme à qui parler. J’aurai aimé quelqu’un qui aurait eu peur pour moi et qui se serait inquiétée pour moi. Elle aurait peut-être été la première à savoir que j’attendais un bébé et peut-être celle avec qui j’aurai pleuré quand je l’ai perdu. Elle aurait peut-être été celle dont j’avais besoin chaque jour sur ce lourd chemin.

 

Mais ça, je ne le saurais jamais.

 

 [Maman, Maman, Maman]

 

Bientôt, ça sera la fête des mères et je n’aurai rien à fêter.

 

Je n’ai aucune idée de ce qu’est une maman et pourtant je crève d’en devenir une … J’ai toujours pensé que ma mère ne s’était pas assez battue pour moi, je me bats déjà pour un enfant qui n’existe pas. Ceci explique-t-il peut-être cela …

 

[Maman, Maman, Maman]

 

Comme j’aimerais y voir du sens, comme j’aimerais y voir un lien, comme j’aimerais y voir de la douceur dans ce petit mot si anodin.

 

[Maman, Maman, Maman]

 

Comme j’aimerais l’entendre dans la bouche de mon enfant…

 

[Maman, ma petite Maman à moi ….]

Publicités
Catégories : Au jour, le jour, Conversations intérieures | 25 Commentaires

Navigation des articles

25 réflexions sur “[Maman, Maman, Maman]

  1. je suis toute émue .. tu seras une super maman à coup sûr, même en ayant manqué de ce lien. Je t’envoie de gros calins virtuels.

  2. Stephanie

    Bonjour,

    je ne te connais pas, je viens de découvrir ton blog mais j’ai de suite envie de t’écrire pour te dire que je te comprends, je suis passée par là. C’est terrible de lire : « ma mère a disparu… 8 ans. JE VOUS RASSURE, ELLE N EST PAS MORTE » : C’est pire que tout. Comment vivre avec cet abandon ? Moi, ma mère a disparu quand j’avais 6 ans MAIS elle est morte et je sais qu’enfant je me consolais avec cela : « Ok, je n’ai plus de mère (au fait, comme toi, je parle de ma mère et non plus de ma maman) mais au moins, je n’ai pas des parents qui se disputent … »
    Je te souhaite de connaître un jour le bonheur d’être MAMAN. J’ai aujourd’hui 40 ans, un garçon de 3 ans et demi (né via IAD après 8 ans d’attente / traitement et enceinte à l’âge du décès de ma mère), une fille-ange qui devrait avoir 1 an et enceinte (à 40 ans, oui, oui, c’est possible malgré une qualité ovarienne nulle) d’un deuxième garçon. Je te souhaite le même parcours (hormis l’IMG bien évidemment). Courage. Et même si tu n’es pas encore une maman, même si tu n’as plus la tienne, même si on ne se connait pas, je penserai à toi le jour de la fête des mères.

    • Merci pour ce témoignage … Merci pour ce commentaire … Merci pour cette pensée … Ça fait du bien… J’aurai aussi une pensée pour toi…

  3. Très émouvant cet article… C’est vrai que ce n’est pas un jour facile déjà pour nous. Mais quand on a pas/plus de maman, ça doit être encore plus dur ce grand vide. Bises

  4. Tu l’entendras ce mot « maman », j’en suis certaine. je t’embrasse.

  5. Titine7831

    comme quoi être maman c’est inné…
    tu ne l’es pas encore (très bientôt j’espère) et tu as déjà montré à ton futur enfant combien tu l’aimes…
    je te serres dans mes bras ♥

  6. gribouillette

    Très bel article, qui me met les larmes aux yeux.

  7. Cette journée est effectivement très difficile (au Québec, c’était au début du mois de mai) et laisse une impression d’injustice (ce devrait aussi être nous qui sommes célébrées!!). Je suis désolée que tu n’aies pas pu profiter d’une mère présente et aimante. Cette fête doit d’autant plus te laisser un vide immense.
    J’espère que ton tour viendra vite, où tu créeras ce lien qui t’a tellement manqué, cette fois avec ton propre enfant.
    Bises

  8. Tout ce qu’est une maman, ce lien, cette chaleur, tu le découvriras, c’est ton enfant qui te l’apprendra.
    J’ai été très émue par ton article. Et la photo est magnifique.
    Je t’embrasse fort

  9. Bichon Rose

    Ce billet m’émeus particulièrement…
    Moi non plus je n’ai pas de raison de fêter ce jour, vraiment aucune raison, je ne suis ni maman, et je n’ai plus ma maman. La fête des mères est une torture pour moi … Je comprends ton ressentie.
    Un jour tu aura une raison de la fêter, car un petit être t’offrira un certainement un collier de pâtes avec une petite carte avec écrit dessus « bonne fête maman » et ça j’en suis sûre.
    Notre tour viendra, je veux y croire pour nous toutes.
    Bises

    • J’ai hâte pour le collier de pâtes … Et bien triste que tu aies perdu ta maman… J’aurai une pensée pour toi ..

      • Bichon Rose

        On l’aura notre collier de pâtes 😉
        Merci beaucoup, bises

  10. maye

    On deviendra maman. Un point c’est tout.
    Confiance Boule de Mousse.
    J’avais envie d’un blender (j’adore cuisiner, ça me détend). Les finances sont un peu en baisse (on économise pour une Fiv Imsi en juin, trop cool!). Mais mon doudou a craqué, il voulait me faire plaisir. En rigolant, il me dit bon ça comptera pour ton anniversaire ( je suis née en février) et spontanément, je lui dis pas besoin, c’est la fête des mères dimanche, pour une fois, je peux en profiter car c’est pas faute d’essayer (et à bientôt 38 ans, j’en ai loupé des occaz). Alors on est tombé d’accord (on n’oublie pas la fête des pères) et j’ai eu mon premier kdo de maman (et oui, un pied de nez à la DNLP, j’ai enfin compris qui c’était celle là et on va pas se laisser faire).
    🙂 Plein de bizous. Et on accroche nos ceintures. Quelques perturbations mais on arrivera à destination. On a décidé de laisser l’humour nous envahir et nous transporter avec mon doudou.

  11. TiTe NaNoU

    Câlins de réconfort..
    Je t’embrasse ma Choupette !!

  12. Je ne savais pas pour ta mère. Quel poids ce vide de maman. Mais bientôt tu seras mère et tout ça n’aura pas d’importance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Les Petits Pimousses

Le blog d'une Assmat

C'est que du bonheur (enfin presque)

Après la PMA me voici Maman d'une famille nombreuse. Maman mais pas seulement...

féeTeach

"L'esprit cherche et c'est le coeur qui trouve" G.S

Nounou & Cie

Nounou, mais pas que.

Imsi chérie

Ou comment Victorien et Victorienne essaient d'avoir un bébé

De l'infertilité à l'indignité maternelle

Chroniques d'une mère indigne ex-pmette

Mam'Weena

Juste une jeune maman au foyer mi-par choix, mi-par nécessité

Le blog d'une maman de jumeaux !

Qui parle de PMA (un peu...) de prématurité (beaucoup) et de sa vie de famille (passionnément!)....Mais pas que!

alicevachetdotcom.wordpress.com/

"Je tweete donc je suis"

Monsieur Papapa

Le blog d'un Monsieur pas (encore) papa. C'est tout con en fait.

Appellation Maman

Tous ces petits riens qui font le tout de ma vie de maman!

Quand Nad cuisine...

Ou quand l'expression "faire un enfant" prend tout son sens... Jour après Jour en PMA

endolorie

endométriose et infertilité

Je ne suis pas une poule

Ni parfaite ni indigne juste une mère normale... enfin je crois...

Petites aventures Normandes

et autres curiosités....

un ptit deuxieme

après 1 FC, 2 GEU, 1 FIV négative, un diabète insulino-dépendant et une fiv 2 se determinant à 8sa, on y croit encore ...

Zabou's Blog

En pratique c'est facile de faire un bébé non ?!

Supersouris en PMA

Le parcours d'une Souris à la recherche de son souriceau...

Le Rire des Anges

Brassières laine bébé

Vice Versa

Mes émotions, la PMA et moi !

Les Chroniques d'Aloïsia Nidhead

Les péripéties d'une auteure débutante, blog humeurs et lifestyle

Bulle veut devenir maman!

Ce site de WordPress.com est le pyjama du chat

coco274's Blog

A great WordPress.com site

Chris & cie

Un peu de tout, un peu de rien. On mélange et voilà !

Bonjour Bohème

DIY.Illustration.Creation.Lifestyle in Nantes

chouketteblog

The greatest WordPress.com site in all the land!

jaja3333's Blog

A fine WordPress.com site

ptite vie douillette

Partages d'écritures, d'expériences et d'anecdotes utiles ... ou pas

Dans ma Liseuse Hyperfertile

Lisons et partageons !

Procrastineries

Comment remettre à demain ce que j'aurais du faire hier..

Louloute a son Blog

En attendant notre bébé Loutre...

Malilourom

Toi, moi, le Chat, Garance et le retour en PMA!

plicetploucdansunbateau

Après la pluie vient le beau temps

La cigogne et l'éprouvette

Les tribulations en PMA

Whatever it takes... And no regrets...

Il paraît que je veux toujours avoir fini avant d'avoir commencé ...

when Little Koala find their way

Never Lose Hope . Pmette en attente de son petit miracle .

Heureux qui comme Ulysse...

Cycle après cycle, Pénélope remet son utérus à l'ouvrage, impatiente de voir débarquer son Ulysse... Dans son mythe revisité, elle vit avec son héros Thésée. Ils habitent Ithaque entourés d'une quinzaine d'Argonautes qui sont leurs meilleurs copains. Comme leur Ulysse met du temps à débarquer, Pénélope et Thésée ont décidé d'aller le chercher. Acccompagnés du Dr Athéna, ils ont commencé en 2015 leur traversée PMA.

Une histoire de PMA

Une histoire parmi tant d’autres d’un homme et d’une femme qui avaient des rêves d’enfant

Simone attend le train

Salle d'attente d'une infertile en PMA

28 jours... et des bananes

Ma PMA : Un bébé après 4 IAC et 4 FIV

%d blogueurs aiment cette page :