L’enfer est pavé de bonnes intentions…

 

Voilà, on y est presque … plus que 7 dodos et ce sera la quille, la délivrance … enfin.

 

Hier, j’ai vu l’anesthésiste. Une femme, ça change. Elle était plutôt gentille. Malheureusement, je dois vraiment être susceptible, car point de vue contrariété, j’ai encore eu ma dose ce jour là. Je ne sais pas pourquoi les gens tentent toujours de nous « rassurer », de se vouloir encourageants … je ne crois pas avoir connu autant de maladresse de la part des gens qu’en matière de maternité. Alors bien entendu, je devrais me réjouir de ces bonnes intentions … mais ne dit-on pas que l’enfer en est pavé ?

 

Pour commencer, elle me demande pour quelle intervention je viens.

 

[si tu regardes dans mon dossier, tu verras la petite note de mon médecin…]

 

– un curetage.

 

Elle fronce les sourcils : « vous êtes déjà venu pour ça non ? »

 

[pas vraiment non, Dieu m’en préserve !]

 

– non je suis venue pour la FIV

 

– Ah ben oui ! forcément …

 

[oui… forcément]

 

– vous avez déjà des enfants ?

 

[pourquoi ? ça change quelque chose ??]

 

– non [c’est un peu pour ça que je fais une FIV]

 

– ça fait longtemps que vous essayez ?

 

[cette question là aussi, je me demande toujours pourquoi on la pose ? ça change quoi ? 2 ans ou 10 ou 20 ? finalement si on est là, c’est pas pour rien …]

 

Blablabla allergie, blablabla maladie, blablabla pas manger, pas fumer, pas boire blablabla

 

– c’était votre première FIV ?

 

[oui … je sais, j’ai BEAUCOUP de chance]

 

– oui, ça a marché du premier coup, mais bon voilà quoi …

 

– ben moi, j’ai des amis ça a marché du premier coup et ils tiennent leur bébé dans les bras …

 

Ah les amis ! ça faisait longtemps ! de la part d’un médecin anesthésiste, j’avoue que je ne m’y attendais pas … En plus, je me suis franchement demandée ce qu’il y avait de réconfortant dans cette phrase ? à part me narguer ? à part me dire que MOI, mon bébé je ne l’aurais pas dans mes bras… que pour moi, c’était fini …

 

Je ne pense pas que cette femme voulait mal faire. Je pense sincèrement que cela se voulait encourageant … mais raté ! la phrase était mal dite, l’exemple mal approprié, finalement, je suis partie accablée.

 

Juste avant ça, j’avais été faire ma prise de sang. L’infirmière commence à bien me connaitre. Elle a compris tout de suite ce qu’il se passait au vu de l’analyse demandée. De son côté, elle ne posa pas trop de questions. Seulement quand aurait lieu l’intervention. C’est son regard qui en disait long. Elle se voulait compatissante. Elle me piqua, m’expliqua que je ne devais m’occuper de rien. Qu’ils se chargeaient de tout. En partant, elle me dit avec son regard de chien battu « bon courage Madame » et là j’ai senti les larmes monter. En général, la compassion me touche, surtout quand elle est dirigée vers moi. Alors ça n’a pas manqué. C’est la boule dans la gorge que je suis partie à mon rendez-vous chez l’anesthésiste.

 

Pour la pré-admission, ce fut encore une autre histoire. La fille en face de moi, semblait vraiment en avoir rien à foutre de ma vie. C’est tout juste si elle me jeta un regard. En arrivant dans son bureau, il y avait une de ces collègues et elles papotèrent devant moi tranquillement, comme si je n’étais pas là. Des histoires « langues de putes » forcément … toujours très classe de faire ça devant des inconnus. Bref … la collègue finit par partir et elle s’occupa de mon dossier … devant son ordi, elle bailla à s’en décrocher la mâchoire. Très classe aussi … j’sais pas moi, on t’a pas appris que montrer tes amygdales aux inconnus ça se faisait pas ???? même dans une clinique !!! j’suis pas médecin moi !

 

Re-bref, je dois donc rappeler le 11 pour connaître mon heure d’admission et enfin …. Ça sera fini !

 

Vous n’imaginez pas comme j’ai hâte de retrouver mes sensations. De ressentir mon corps vivre à nouveau. Ressentir mon ovulation, ne plus avoir mal aux seins… être à nouveau libre …

 

Plus que 7 dodos … et enfin, je pourrais laisser tout ça derrière moi …

 

Publicités
Catégories : Au jour, le jour, Une fausse-couche | Étiquettes : , , , , | 37 Commentaires

Navigation des articles

37 réflexions sur “L’enfer est pavé de bonnes intentions…

  1. Drôle de remarque en effet de l’anesthésiste.. Je ne l’aurai pas bien pris.. On se demande en effet quel est le rapport, d’autant qu’on s’en fout de ses potes, marde !!!!
    7 dodos… C’est long, mais « court » au regard des semaines déja traversées… Je pense toujours super fort à toi.
    Bisous ma belle.

  2. Le mieux est de se boucher les oreilles. Moi, dans ces moments-là, toutes les paroles ou presque me sont douloureuses, les défaitistes comme les rassurantes. Et pourtant, je suis certaine d’avoir moi aussi eu des mots maladroits avec mes amies pmettes pour essayer de les rassurer, de leur donner un peu d’espoir… Je crois que le silence est pire que la maladresse, mais je me trompe peut-être.
    Plein de courage à toi petite boule de mousse.
    Je pense fort à toi.
    Bisous.
    Lily.

    • oui tu as entièrement raison. Je me le dis chaque fois que je laisse un petit mot pour « consoler » une copinaute … mais comme tu dis, l’indifférence, le silence, ça serait encore pire que la maladresse. je pense bien fort à toi, que l’avenir sera plus clément avec toi. bisous

  3. Mary Line

    Les personnes se veulent rassurantes, mais elles sont toujours à côté de la plaque dans de telles situations… Quand j’ai fait ma première fausse-couche,le personnel médical s’écriait  »c’est pour une fausse-couche » dans tout le couloir en parlant de ma situation et rajoutait  » Tout est parti ! »
    C’est très gênant et humiliant.et ça nous rend triste… je te comprends…
    Je suis de tout cœur avec toi et je penserai très,très fort à toi la semaine prochaine…
    C’est pas pour être indiscrète, mais dans quelle région es-tu ?
    plein de courage
    bises

  4. marredattendre

    Oh mon dieu quel boulet l’anesthésiste ! Ma pauvre, tu n’avais pas besoin de ça. En règle générale, il faut vraiment mettre sa carapace quand on se confronte au personnel médical…

    • oui comme tu dis « boulet » ^^ encore, je me trouve pas trop mal loti par rapport à certaines qui ont des robots en face d’elles … mais bon, ça n’empêche que ça touche quand même 😦 bisous

  5. Plume

    Bande de connes ! Aller ! Bientôt la quille

  6. Mais elle est débile cette bonne femme! C’est hyper maladroit!!! Et le jour où elle croise quelqu’un qui vient d’enterrer son môme après un accident elle va lui raconter que le gamin d’une de ses amies a eu un accident aussi mais s’en est sorti indemne?!?? Non mais franchement, j’hallucine!
    En plus dans la situation dans laquelle tu es aujourd’hui, tu dois te recevoir tout ça puissance 1000…
    Aller, courage. Tu sais maintenant que ton calvaire prend fin dans quelques jours.
    Je t’embrasse fort

  7. maye

    Notre pays me semble bien à la traîne dans sa manière d’accompagner tout ça, pour pas dire quel bande de nazes! Allez Boule de mousse, on accroche sa ceinture, c’est les vraies montagnes russes, ça c’est sûr mais quelle sagesse tu acquiers, on acquiert. Je te tends la main, te proposes mon épaule. Du courage, tu en as alors on y va. Bizous bizous.

  8. gribouillette

    Je comprends que tu aies hâte, c’est une page qui se tourne. J’espère de tout coeur que la suivante sera remplie de bonheur.

    Quant à la phrase de la fille, je suis juste abasourdie de tant de connerie.

    Mais comme dit ma mère, « Mieux vaut laisser les cons que les tuer… »

  9. Rien pour t’aider, ces remarques désogligeantes. Un peu de douceur et de compassion, ça leur tente pas? Essaie de te faire une bulle de protection ma belle et laisse ces cons de côté. Ou… répond leur franchement que tu pourrrais bien te passer de leurs remarques!! Je suis en colère de voir que tu as à subir de tels commentaires.
    Courage!

  10. Melle Pirouette

    Plus que 6 dodos maintenant =D Courage ma poule !!
    Tu tiens le bon bout, dans une semaine tout ça ne sera qu’un vieux cauchemar !
    Gros bisous de réconfort

  11. Je pense bien à toi et j’ai hâte que votre calvaire prenne fin, pour que vous puissiez à nouveau vous tourner vers l’avenir…
    Je t’embrasse.

  12. Vivement que tu puisses ouvrir une nouvelle page. On n’echappe pas à ses remarques débiles malheureusement ..
    Bisous

  13. Souvent les gens qui cherchent à être « compatissant » se retrouvent à dire des choses connes et blessantes… Les gens qui se taisent, on se dit « ils auraient pu dire qqch »… Dans ces moments difficiles, de toute façon, on prend tout mal. Alors mieux vaut passer outre et penser à toi, à ton corps qui va bientôt redevenir tien et à votre avenir…. Courage !

  14. Bichon Rose

    Le personnel médical est bien à côté de la plaque …

    Douces pensées pour toi.
    Je t’embrasse

  15. Plus que 6… J’ai hâte de te savoir libérée. Je t’embrasse fort.

  16. C’est pas possible on doit être dans la même clinique parce que j’ai les mêmes à l’accueil pour l’admission! Une fois, elles m’ont laisser poireauter pendant 5 minutes derrière la porte alors qu’elles se racontaient leurs vie.
    Et dernièrement, je n’étais pas sur sa liste des ponctions du jour, elle m’a dit : je vais voir s’ils peuvent vous prendre sinon… Ce à quoi mon homme a répondu : sinon quoi? y a pas le choix, ils faut qu’ils nous prennent, c’est tout!
    Bref, t’en feras pas des prix Nobel.
    Bon courage poulette pour la suite !

  17. Mastacloue

    Pfff…quelle truffe, cette anesthésiste…Courage, p’tite Boule de Mousse, bientôt la délivrance (au propre comme au figuré…)
    Gros bisous.

  18. J’ai pensé à toi pendant mon voyage, je suis soulagée de savoir que tu seras enfin « libérée ».
    Le manque de compassion et l’indifférence sont une douleur supplémentaire mais nous, nous sommes là pour t’apporter soutien et tendresse ❤
    Je t'embrasse.

  19. Oooooh ça c’est bien gentil ! Merci de penser à moi 🙂

  20. Trêve et dépôts des armes bientôt. 1 dodo. Je suis sidérée de cette bonne femme… la fameuse amie dont personne ne connait ni le nom, ni la tête. Bref. Pétasse (suis comme on dit vener, pas touche à mon ti’panda). Bref.
    Tu as été courageuse, incroyablement courageuse. Et demain cette force te permettra de libérer cette boule de nerfs en pelotte avec laquelle tu te bats depuis trop longtemps. J’espère que tout va bien se passé, que tu vas de nouveau respirer et te sentir « libérer ». Je t’embrasse fort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

ma vie d'assmat

si beau métier

mamanetnounoublog

Bienvenue ici, venez partager mon quotidien de maman et de nounou

Les Petits Pimousses

Le blog d'une Assmat

C'est que du bonheur (enfin presque)

Après la PMA me voici Maman d'une famille nombreuse. Maman mais pas seulement...

féeTeach

"L'esprit cherche et c'est le coeur qui trouve" G.S

Nounou & Cie

Nounou, mais pas que.

Imsi chérie

Ou comment Victorien et Victorienne essaient d'avoir un bébé

De l'infertilité à l'indignité maternelle

Chroniques d'une mère indigne ex-pmette

Mam'Weena

Juste une jeune mum'preneur au foyer mi-par choix, mi-par nécessité

Le blog d'une maman de jumeaux !

Qui parle de PMA (un peu...) de prématurité (beaucoup) et de sa vie de famille (passionnément!)....Mais pas que!

alicevachetdotcom.wordpress.com/

"Je tweete donc je suis"

Monsieur Papapa

Le blog d'un Monsieur pas (encore) papa. C'est tout con en fait.

Appellation Maman

Tous ces petits riens qui font le tout de ma vie de maman!

Quand Nad cuisine...

Ou quand l'expression "faire un enfant" prend tout son sens... Jour après Jour en PMA

endolorie

endométriose et infertilité

Je ne suis pas une poule

Ni parfaite ni indigne juste une mère normale... enfin je crois...

Petites aventures Normandes

et autres curiosités....

un ptit deuxieme

après 1 FC, 2 GEU, 1 FIV négative, un diabète insulino-dépendant et une fiv 2 se determinant à 8sa, on y croit encore ...

Zabou's Blog

En pratique c'est facile de faire un bébé non ?!

Supersouris en PMA

Le parcours d'une Souris à la recherche de son souriceau...

Le Rire des Anges

Brassières laine bébé

Vice Versa

Mes émotions, la PMA et moi !

Les Chroniques d'Aloïsia Nidhead

Les péripéties d'une auteure débutante, blog humeurs et lifestyle

Bulle veut devenir maman!

Ce site de WordPress.com est le pyjama du chat

coco274's Blog

A great WordPress.com site

Chris & cie

Un peu de tout, un peu de rien. On mélange et voilà !

Bonjour Bohème

DIY.Illustration.Creation.Lifestyle in Nantes

chouketteblog

The greatest WordPress.com site in all the land!

jaja3333's Blog

A fine WordPress.com site

ptite vie douillette

Partages d'écritures, d'expériences et d'anecdotes utiles ... ou pas

Dans ma Liseuse Hyperfertile

Lisons et partageons !

Procrastineries

Comment remettre à demain ce que j'aurais du faire hier..

Louloute a son Blog

En attendant notre bébé Loutre...

Malilourom

Toi, moi, le Chat, Garance et le retour en PMA!

plicetploucdansunbateau

Après la pluie vient le beau temps

La cigogne et l'éprouvette

Les tribulations en PMA

Whatever it takes... And no regrets...

Il paraît que je veux toujours avoir fini avant d'avoir commencé ...

when Little Koala find their way

Never Lose Hope . Pmette en attente de son petit miracle .

Heureux qui comme Ulysse...

Cycle après cycle, Pénélope remet son utérus à l'ouvrage, impatiente de voir débarquer son Ulysse... Dans son mythe revisité, elle vit avec son héros Thésée. Ils habitent Ithaque entourés d'une quinzaine d'Argonautes qui sont leurs meilleurs copains. Comme leur Ulysse met du temps à débarquer, Pénélope et Thésée ont décidé d'aller le chercher. Acccompagnés du Dr Athéna, ils ont commencé en 2015 leur traversée PMA.

Une histoire de PMA

Une histoire parmi tant d’autres d’un homme et d’une femme qui avaient des rêves d’enfant

%d blogueurs aiment cette page :