A quelque chose malheur est bon #2

 

Ou comment j’ai compris que je n’avais pas/plus peur d’être maman …

 

Je vous avais parlé, il y a quelques temps de nos amis, M et G et de l’annonce de la grossesse de Madame et donc du vif chagrin que j’avais éprouvé suite à cette annonce. Quelques temps après M. m’envoyait un petit mail pour prendre de nos nouvelles et me dire que si j’avais besoin de quoi que ce soit, elle était là … C’était plutôt sympa, j’avais apprécié … et je le lui écrivais rapidement… je demandais également de ses nouvelles et du bébé… lui annonçant qu’on devait faire notre ponction la semaine du 10/12 et qu’on espérait une bonne nouvelle … Puis, plus rien … pas de réponse, pas de nouvelle … nada …

 

Malgré tout, je commençais à me faire du souci … après l’annonce de ma fc imminente, j’avoue que les grossesses des copines me font plus peur … j’ai peur que ça se passe mal pour elles … (bien gentille quand même) alors j’ai envoyé un petit message la semaine dernière, lui racontant notre malheur mais prenant surtout de ses nouvelles, lui disant que je me faisais du souci pour elle, car je n’avais plus de nouvelle…

 

Dans la vie, tout n’est que question de point de vue … tout n’est que question de vécu … je ne cesse d’être épatée …et pas toujours de la meilleure des façons. Mon amie m’avoue qu’elle a hâte d’accoucher car ses hormones lui jouent des tours … et qu’elle en a marre …mais qu’elle a peur de l’accouchement (ce que je peux comprendre), mais surtout qu’elle a peur de l’ arrivée du bébé, car elle a des doutes sur sa capacité à être une bonne mère … et à savoir gérer au quotidien un petit enfant (biberons, couches, etc…). Sur le coup, j’ai souri … des doutes bien légitimes me direz-vous … Nombre de futures mamans se sont posées ces mêmes questions … Elle m’avoue qu’elle aimerait bien qu’on se fasse une petite soirée pour se changer les idées « mutuellement » … et là, ça m’a gavée …

 

[oué, compte sur moi cocotte, pour que je te remonte le moral parce que t’es enceinte, bourrée d’hormones et que tu gerbes toute la journée … compte sur moi pour te rassurer sur tes facultés à être une bonne mère … compte sur moi pour te dire que je comprends ton problème … ]

 

Un peu plus haut, elle m’avouait n’avoir pas voulu demander des nouvelles, au cas où la FIV n’aurait pas marché…

 

[En fait, moi naïvement, je pensais que les amis, c’était aussi pour quand ça va mal … que c’était aussi là pour vous soutenir dans les coups durs … sympa les potes …]

 

Alors je sais pas … peut-être que je suis trop susceptible… peut-être que c’est que de la maladresse … mais ça me gave … En fait, j’m’en fous de savoir pourquoi les gens en arrivent à dire des choses pareilles … mais honnêtement … vous iriez dire ça à une copine qui vient de perdre son bébé ???

 

Pour me remonter le moral, elle m’a quand même dit « si ça a marché cette fois, ça remarchera la prochaine fois ».

 

[ben voyons… elle est facile celle-là …]

 

 

 

En tout cas,  ce qui est sûr … c’est que moi … Dans mon malheur, ça fait longtemps, très longtemps que je me pose plus ces questions « vais-je être une bonne mère … comment je vais faire pour les biberons gnagnagna ».

 

D’ailleurs pendant ces quelques semaines où je croyais que tout était possible et que je pensais à ce futur bébé, je ne me suis jamais posée ce genre de questions… L’accouchement, bien sûr que ça fait peur … mais c’est un moindre mal… quant à ma capacité à être une bonne mère… c’est prétentieux, mais je n’ai aucun doute là-dessus… finalement tout est relatif dans la vie … mes peurs ? ne jamais être mère … perdre à nouveau un bébé … perdre l’homme que j’aime … Et quand bien même … même s’il est vrai qu’il est tout à fait légitime de se poser ce genre de questions … La décence veut qu’on ne dise pas ce genre de chose à l’amie qui crève d’avoir votre chance …

 

J’ai pris le parti de ne même pas répondre à ce mail … Il est un fait qu’on finira peut-être notre vie sans enfant … mais au train où ça va … on la finira sans doute sans ami … mais finalement, c’est pas le plus grave …

 

 

 

 

Publicités
Catégories : Au jour, le jour | 26 Commentaires

Navigation des articles

26 réflexions sur “A quelque chose malheur est bon #2

  1. J’aurais pû écrire la même chose! C’est peut-être présomptueux, mais j’ai la conviction que je serai une bonne mère, j’en suis intimement persuadée.

    Et dans le genre copines indélicates, la tienne a fait fort, là!

  2. dranzine

    Ma pauvre, qu’ils sont durs ces fertiles!
    Accroche toi.

    Etre bonne mere, je ne me suis pas posé la question (bien qu’étant enceinte). Ca coule de source sinon j’ n’aurais pas fait tout ce chemin pour avoir un bébé. L’accouchement et sa douleur non plus. Par contre la trouille que la FIV ne fonctionne pas, que le bébé ait un soucis etc oui.
    Tu as raison de faire confiance à ton corps, il a fait ce qu’il a pu, et il est CAPABLE d’enfanter. J’imagine (mal mais quand même un peu) que le temps te semble long avant que l’espoir puisse renaître.
    Accroche toi! On sait que ce n’est pas dans la tête tout ça, mais il faut tenir le coup pour réaliser ce rêve.

  3. Moi je sais combien j’ai envie d’être mère mais ça s’accompagne pourtant de certaines angoisses… Suis je pour autant moins prête? Je crois que non, je crois que c’est aussi beaucoup une question de caractère…

    Ceci dit, je suis tellement d’accord avec toi Boule, c’est très indélicat et désagréable ce qu’elle t’a dit, comment on peut avoir à ce point peu d’empathie pour ne pas comprendre que les désordres hormonaux de sa grossesse et ses inquiétudes, tu en rêves…

    Je t’embrasse…

    • Oui, évidemment, tu as bien compris que ce ne sont pas ses interrogations que je remettais en cause… Parce qu’elles sont « normales » mais son indélicatesse …

  4. C’est compliqué de faire abstraction de ses propres problèmes pour soutenir une autre personne qui a également les siens. J’essaie d’avoir toujours une oreille attentive, mais je dois faire sûrement des gaffes de temps en temps.
    Vous voir pour vous changer les idées, pourquoi pas, si vous ne parlez pas de bébé, car apparemment elle ne peut écouter tes problèmes sans revenir aux siens (plus importants à ses yeux).
    Courage petite Boule, nous, nous sommes là !

    • Oui, dans l’absolu tu as raison … seulement tout dépend ce que tu mets derrière le mot « problème »…

      Avoir des nausées qui te chamboulent la vie, je pense que c’est pas trop comparable avec la perte d’un bébé (aussi petit soit il à ce moment là)… je lui souhaite sincèrement de n’avoir que ce type de problème …

      Dans d’autres circonstances, j’aurai pu la plaindre … mais là, faut pas trop m’en demander ^^

  5. En voilà de l’indelicatesse. Je comprends ta réaction… Et puis je suis d’accord avec toi, tu seras une très bonne maman, je n’en doute pas une seconde!!! Bisous ma belle!

  6. Pfff… Celle-là, si tu avais un doute maintenant c’est clair elle mérite que tu lui fasses une grosse croix dessus…
    Oh oui c’est sûre tu seras une super maman panda.
    Gros bisous, et continue à avoir ce grand courage dont tu arrives à faire preuve. ❤

  7. Bon ben je suis encore complètement d’accord avec toi.
    Voilà voilà
    Bisous tout plein ma belle

  8. « Ne pas demander de nouvelles au cas où ça n’aurait pas marché… » Ceci est non seulement révélateur de ce fossé entre fertiles et infertiles (leurs soucis VS nos propres soucis, qui sont tous deux légitimes, comme tu l’évoques… on n’est juste pas dans la même réalité), mais aussi la preuve que, du côté des fertiles, certains sont mal à l’aise et ne savent pas comment réagir à notre réalité. Alors, ils font malheureusement de l’évitement ou nous sortent quelques remarques bien maladroites.
    Mais là, te ramasser à lui remonter le moral pour sa grossesse, un pas que moi non plus je n’aurais pas été capable de faire.
    Bises

    • Oui, enfin, je trouve ça facile … dans mon malheur, j’ai réussi quand même à m’inquiéter de son silence … pfff … et franchement, non, il est hors de question que je la plaigne parce qu’elle a des nausées qui lui bouffent l’existence … désolée ! pfff

  9. Elle ne serait pas un peu auto-centrée ta copine ?
    Moi non plus je n’ai pas d’angoisses sur mes capacités à être une bonne mère. Depuis le temps que je me prépare !
    Bisous tout plein !

    • Oui, comme tu dis, je pense que le temps fait beaucoup à l’affaire. Ben là, j’avoue que la copine, elle m’a pas mal déçue… Mais je crois qu’elle n’a pas saisi l’ampleur de ce qui m’arrivait, car elle m’a dit « je suis désolée que cette tentative n’ait pas marché »… heu ben si, elle a marché … bref … faut que j’arrête de ruminer

  10. L’attente que notre situation nous a imposé, nous a donné le temps de bien réfléchir à tout ça. Ca a pas été le cas de tout le monde. Les filles qui galèrent pas se posent des questions une fois enceinte…avec le recul je me dit que si j’étais tombé enceinte au C1, j’aurai flippé sévère ! Bon là, l’attente ça commence à bien faire… on commence à être prêt là. Pour toi je suppose que c’est pareil.
    Perso, je n’ai parlé de tout ça à personne pour éviter ce genre de disputes mais quand les amis ou l’entourage aborde le sujet, parce qu’ils ont vu à la TV ou quoi…j’ai l’impression qu’ils sont à 100 000 lieux de la réalité de la PMA et de tout ce qui va avec. Pour eux, c’est juste un rdv, hop on te met un embryon dans le ventre… ils ne réalisent pas tout ce que ça implique et l’affect qui va avec.
    Du coup j’peux pas les reprendre ils ne comprendraient pas pourquoi je m’énerve. Alors je m’en vais ou amène la discussion sur autre chose car je ne veux pas connaitre leur avis sur ce point et ne veux pas leur dire ce que je traverse.
    Mais je suis d’accord avec toi, ça énerve… en ce moment ce qui m’énerve encore plus ce sont les gens qui se plaignent que leur gosse fait trop de bruit, trop de conneries ou qu’ils ont sans arrêt le rhume etc.
    Courage, on l’aura notre pioupiou

    • ce n’est pas ses peurs qui m’ont choqué … quand j’ai arrêté la pilule, il y a … très longtemps… j’avais alors 23 ans, je me suis posée ces questions … donc je les comprends fort bien …

      Qu’elle ne comprenne pas ce que je vis, c’est encore autre chose …

      maintenant en imaginant que je ne sois pas infertile … que comme, elle, je sois tombée enceinte à C1… il serait tout aussi malvenu de comparer ses désagréments de grossesse avec la perte de mon bébé …

      Enfin, c’est du bon sens je trouve …

  11. Je comprends ta réaction …Peut être serait il utile que tu expliques à cette amie ce que tu ressens, surtout si vous être proches.
    A titre d’exemple, je vais te parler de mes amies, les très proches, maman, et qui n’ont jamais hésité à venir prendre régulièrement de mes nouvelles, partageant mes peines et pas seulement mes joies.
    Alors, tu peux être déçue.J’ai de plus en plus l’impression que la PMA c’est un peu comme les longues maladies : on ose pas en parler parce que on ne sait pas quels mots dire, comment exprimer le soutien.
    Tu garderas des amis, tu te rapprocheras de certains, parce que certains resteront à vos cotés et tu seras maman : full option !!
    Bise

    • je peux pas dire que je suis très proche d’elle … j’ai des amies bien plus proches, qui heureusement sont bien plus empathiques 🙂 quand je disais que je finirai sans ami, c’était bien entendu pour exagérer le trait …

      ces dernières années, j’ai connu plusieurs dures épreuves et c’est peut-être un cliché, mais il faut bien avouer que c’est dans ces moments là qu’on sait qui tient réellement à vous … et comme par hasard … ces mêmes personnes sont là en ce moment 🙂

      encore une fois, dans mon malheur, j’ai énormément de chance !!!

  12. J’allais te dire que je compatis (gné gné gné suis dans ma période rebelle, out tout ce qui m’agace et me blesse)… et puis j’ai lu le com’ de Miss Pirouette… Oui, c’est vrai que c’est impossible pour elle de se mettre à ta place, Mais c’est quand même tout à fait possible d’imaginer ta situation, Alors Non elle n’a pas fait preuve de discernement sur ce coup là, et Oui c’est dommage, et bordel de bordel, Oui protège toi ! bises

    • ben de toute façon, je le répète mais comparer le désagrément des nausées avec la perte d’un bébé … je sais pas mais …. c’est bizarre non ?!!!

      allez, ça fait plaisir de voir que je suis pas seule dans cette période rebelle … raz le cul … bisous à toi

  13. Je n’imagine même pas que la comparaison soit faite, cette copine, n’a pas idée de ce que tu vis.
    C’est déroutant sa façon d’être…
    Courage, Bises

  14. Mastacloue

    Oui, c’est clair, il n’y a pas de comparaison possible. Mais, dans son monde à elle, son problème actuel, ce sont ses petites nausées. Alors, non, vous n’êtes pas dans le même monde et oui, protège-toi, petite Boule. Elle peut se plaindre de sa grossesse à d’autres copines mais toi, tu n’as pas à supporter ça.
    Prends soin de toi. bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

ma vie d'assmat

si beau métier

mamanetnounoublog

Bienvenue ici, venez partager mon quotidien de maman et de nounou

Les Petits Pimousses

Le blog d'une Assmat

C'est que du bonheur (enfin presque)

Après la PMA me voici Maman d'une famille nombreuse. Maman mais pas seulement...

féeTeach

"L'esprit cherche et c'est le coeur qui trouve" G.S

Nounou & Cie

Nounou, mais pas que.

Imsi chérie

Ou comment Victorien et Victorienne essaient d'avoir un bébé

De l'infertilité à l'indignité maternelle

Chroniques d'une mère indigne ex-pmette

Mam'Weena

Juste une jeune mum'preneur au foyer mi-par choix, mi-par nécessité

Le blog d'une maman de jumeaux !

Qui parle de PMA (un peu...) de prématurité (beaucoup) et de sa vie de famille (passionnément!)....Mais pas que!

alicevachetdotcom.wordpress.com/

"Je tweete donc je suis"

Monsieur Papapa

Le blog d'un Monsieur pas (encore) papa. C'est tout con en fait.

Appellation Maman

Tous ces petits riens qui font le tout de ma vie de maman!

Quand Nad cuisine...

Ou quand l'expression "faire un enfant" prend tout son sens... Jour après Jour en PMA

endolorie

endométriose et infertilité

Je ne suis pas une poule

Ni parfaite ni indigne juste une mère normale... enfin je crois...

Petites aventures Normandes

et autres curiosités....

un ptit deuxieme

après 1 FC, 2 GEU, 1 FIV négative, un diabète insulino-dépendant et une fiv 2 se determinant à 8sa, on y croit encore ...

Zabou's Blog

En pratique c'est facile de faire un bébé non ?!

Supersouris en PMA

Le parcours d'une Souris à la recherche de son souriceau...

Le Rire des Anges

Brassières laine bébé

Vice Versa

Mes émotions, la PMA et moi !

Les Chroniques d'Aloïsia Nidhead

Les péripéties d'une auteure débutante, blog humeurs et lifestyle

Bulle veut devenir maman!

Ce site de WordPress.com est le pyjama du chat

coco274's Blog

A great WordPress.com site

Chris & cie

Un peu de tout, un peu de rien. On mélange et voilà !

Bonjour Bohème

DIY.Illustration.Creation.Lifestyle in Nantes

chouketteblog

The greatest WordPress.com site in all the land!

jaja3333's Blog

A fine WordPress.com site

ptite vie douillette

Partages d'écritures, d'expériences et d'anecdotes utiles ... ou pas

Dans ma Liseuse Hyperfertile

Lisons et partageons !

Procrastineries

Comment remettre à demain ce que j'aurais du faire hier..

Louloute a son Blog

En attendant notre bébé Loutre...

Malilourom

Toi, moi, le Chat, Garance et le retour en PMA!

plicetploucdansunbateau

Après la pluie vient le beau temps

La cigogne et l'éprouvette

Les tribulations en PMA

Whatever it takes... And no regrets...

Il paraît que je veux toujours avoir fini avant d'avoir commencé ...

when Little Koala find their way

Never Lose Hope . Pmette en attente de son petit miracle .

Heureux qui comme Ulysse...

Cycle après cycle, Pénélope remet son utérus à l'ouvrage, impatiente de voir débarquer son Ulysse... Dans son mythe revisité, elle vit avec son héros Thésée. Ils habitent Ithaque entourés d'une quinzaine d'Argonautes qui sont leurs meilleurs copains. Comme leur Ulysse met du temps à débarquer, Pénélope et Thésée ont décidé d'aller le chercher. Acccompagnés du Dr Athéna, ils ont commencé en 2015 leur traversée PMA.

Une histoire de PMA

Une histoire parmi tant d’autres d’un homme et d’une femme qui avaient des rêves d’enfant

%d blogueurs aiment cette page :