Dans une faille temporelle …

 

 

 

Je voulais tout d’abord vous remercier toutes pour vos gentils messages, votre présence. Je n’ai malheureusement pas pris le temps de répondre à chacune d’entre vous. J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop. Cependant, j’ai lu avec attention chacun de vos commentaires et suis très touchée par votre sollicitude.

 

Je ne vais pas vous mentir, je ne vais toujours pas bien. Je pleure un peu moins, c’est tout. Jamais, je n’aurai pensé que j’aurai aussi mal. En fait, je n’avais ni imaginé, ni compris ce que pouvait représenter une telle épreuve. Encore une chose que l’on ne peut comprendre que lorsqu’on la vit … c’est chouette la vie … on en apprend tous les jours …

 

Pour ajouter à ma peine, mon corps a finalement saturé de tant de stress et de tant de violence, il m’a déclenché une jolie crise d’urticaire. Comble de l’ironie cette dernière s’est déclarée sur mon bas ventre et sur l’aine… là où se trouve – encore –  feue ma boule d’amour, pour finalement se généraliser sur l’ensemble de mon corps… provoquant brulure et démangeaisons. C’est dans la nuit de dimanche que n’y tenant plus, un peu paniqués, on a appelé SOS MEDECINS qui m’a filé un antistaminique – qui comme par hasard – fait également office d’anxiolytique. Merci à ce gentil médecin qui a su lire ma détresse à travers ces plaques rougeoyantes et qui a eu un mot gentil en apprenant notre fausse-couche.

 

Fausse-couche tiens… j’arrive à le dire … jusqu’à maintenant je me contentais d’un « on a perdu le bébé » … ou d’un « la grossesse s’est arrêtée »…

 

Il faut dire qu’il réside une grande complexité dans ce contexte puisque techniquement … je suis toujours enceinte … En fait, si je n’avais pas fait cette première écho à 5 semaines de grossesse, je serais sans doute radieuse aujourd’hui … puisque je serai loin de me douter que ma boule d’amour, en fait, a cessé d’évoluer …

 

Fausse-couche donc ? suis-je en train d’en faire une ? ai-je fait une fausse-couche ? vais-je en faire une ? dans quelle dimension temporelle suis-je en réalité ? je n’en sais rien … Je n’ai aucun saignement… aucun maux de ventre… toujours les seins tendus … toujours les mêmes symptômes depuis le début de cette grossesse … qui n’en est plus une …

 

A l’échographie, c’était terrible … le gynécologue nous a montré qu’il y avait bien un sac … trop gros pour la date … et un embryon bien trop petit pour son âge … J’avoue qu’il a été parfait cet homme … tandis que mon cœur s’arrêtait de battre, je comprenais que celui de mon bébé n’avait jamais battu … et il a tout expliqué si délicatement, avec beaucoup de professionnalisme et tant d’attention à notre égard. Il a tenté de nous rassurer pour la suite, tout en nous disant qu’il savait que cela ne nous consolerait pas … que perdre un bébé même si petit, était difficile déjà quand tout se passait bien, et qu’il comprenait que dans notre parcours difficile, cela l’était encore plus.

 

J’ai écouté tout cela … sans vraiment entendre … tandis que je sentais le froid m’envahir.  Puis, il nous a expliqué que malgré tout, le point positif c’était que cela avait marché à la première FIV … oui, on a eu beaucoup de chance que cela marche du premier coup … enfin, il parait, parce que finalement, c’est le résultat final qui compte … et il n’y aura pas de bébé … alors où est la vraie chance ? Il parait que mon utérus est top aussi … vu que comme dit supergygy : « quand on lui met quelque chose dedans, ça s’accroche dur » … oui … certes … Ce qui nous arrive, c’est juste la faute à « pas de chance » … un problème de chromosomes, c’est la nature quoi … ça peut arriver à n’importe qui … oué enfin, finalement mettre tout ce temps pour faire un seul embryon et qu’il ait un problème qui fasse qu’il ne peut plus se développer … c’est carrément  la loose … mais c’est la vie …

 

Alors pour le moment, il est toujours là … il faut que j’attende qu’il veuille bien s’en aller tout seul … Je dois attendre les « premiers vrais saignements » et prendre 2 cachets de cytotec … et voir si dans les 4 heures le sac s’expulse … si non reprendre 2 cachets … si toujours rien, on devra faire un curetage. Le gynéco n’est pas pour le curetage. Il veut l’éviter à tout prix … Moi, je me demande quand je vais commencer à saigner … quand il va bien vouloir s’en aller … Parce que le gynéco m’a précisé qu’en l’état actuel des choses la grossesse pouvait bien continuer à se poursuivre … sans l’embryon … Il m’a dit que ça devrait intervenir dans les 15 jours … moi j’aimerais bien que ça arrive vite … et surtout que ça arrive …

 

Factuellement, c’est assez simple à raconter, émotionnellement, c’est très difficile. Cette douleur, je ne m’y attendais pas … On peut tomber de haut après un test négatif mais là c’est différent … c’est comme si j’avais perdu un être cher … j’ai un vide au fond de moi … parce que ce petit être existait bel et bien … ce n’est pas seulement un échec, c’est une perte … avec tout ce qui va avec … des projets … des rêves … des images anéantis à tout jamais … et ça je ne le savais pas … je ne l’avais jamais compris en voyant les copines vivre ça … je compatissais à leur douleur en n’ayant aucune idée de ce que cela pouvait faire et représenter pour elles … Maintenant, je sais… et j’aurai préféré l’éviter … Oh j’imagine que je m’en remettrais … mais il restera une vilaine cicatrice qui ne manquera pas de revenir me faire souffrir de temps à autres … et puis, la vie ne sera plus jamais comme avant … parce qu’il a existé et qu’il aurait dû être … et que nous, nous sommes toujours là. Oh bien sûr, on recommencera … dans quelques temps peut-être … J’avoue que pour le moment, on y est pas … J’ai vu l’homme de ma vie, pleurer en silence, lui si joyeux … c’est une blessure supplémentaire … J’aimerais pouvoir le voir pleurer de joie cette fois… lorsqu’il tiendra son enfant dans ses bras …

 

En attendant, il faut réapprendre à vivre …

 

 

 

Pour illustrer cette pensée, un extrait du Seigneur des Anneaux … qui décidemment concorde bien avec mes états d’âme :

 

« C’est comme dans les grandes histoires, monsieur Frodon, celles qui importaient vraiment, celles où il y avait dangers et ténèbres. Parfois, on ne voulait pas connaître la fin car elle ne pouvait pas être heureuse. Comment le monde pouvait-il redevenir comme il était avec tout ce qui s’y était passé ? Mais, en fin de compte, elle ne fait que passer cette ombre, même les ténèbres doivent passer. Un jour nouveau viendra et, lorsque le soleil brillera, il n’en sera que plus éclatant. C’était ces histoires dont on se souvenait et qui signifiaient tellement même lorsqu’on était trop petit pour comprendre. Et je crois, monsieur Frodon, que je comprends. Je sais maintenant. Les personnages de ces histoires avaient trente-six occasions de se retourner mais ils ne le faisaient pas, ils continuaient leur route parce qu’ils avaient foi en quelque chose. »

 

 

 

 

Publicités
Catégories : Au jour, le jour, Une fausse-couche | Étiquettes : , , , | 31 Commentaires

Navigation des articles

31 réflexions sur “Dans une faille temporelle …

  1. Oui, ma Boulle adorée, le soleil brillera à nouveau…
    Ton billet me bouleverse… Moi qui ai vécu cela deux fois, je ne parviens toujours pas à oublier ma grossesse arrêtée (effectivement, ce n’est pas une FC !) à 7,5 SA (mais je ne l’avais su qu’une semaine après, soit un équivalent de presque 9 SA… Cette douleur est indicible et tu dis juste, il faut l’avoir vécue pour la comprendre, pour la comprendre vraiment… avec la terrible sensation d’avoir perdu un bout de soi…
    Un test de grossesse négatif, à côté, c’est juste de la rigolade (désolée si ce comm’ apparaît… sarcastique…).
    Le temps apaisera (n’effacera pas) ta douleur, ta souffrance.
    Je suis tout près de toi, malgré la distance.
    On peut s’appeler si tu le souhaites, si tu as envie de parler.
    N’hésite pas. Je suis là et je te souhaite la force de te relever cette épreuve.
    Tu vas en sortir grandie (oui, je sais, tu t’en serais passée…) car le jour où tu seras vraiment maman, tu seras la plus heureuse des mamans.
    Je t’embrasse aussi fort que je te serre dans mes bras…

    • le pire, c’est que tu as raison, un test négatif, je trouvais ça déjà si dur … mais là … j’en parle pas … il aura « vécu » 3 semaines apparemment … et j’en suis presqu’à 6 semaines de grossesse … combien de temps ça va encore durer 😦 merci pour ton soutien ! bisous à toi. Prends bien soin de toi

  2. Ma chère Boule de Mousse, mon petit panda… j’ai lu ton billet les larmes aux yeux, une boule dans la gorge. Je ne peux que te dire que oui, je comprends tellement tout ce que tu décris, tout ce que tu vis. C’est une perte terrible, et j’aurais tellement aimé que tu n’aies jamais à vivre et donc comprendre cette douleur.
    Courage pour les jours à venir. Le soleil reviendra, après, et oui, il sera plus éclatant encore.
    Tendres bises

    • Je me souviens de ce que tu disais : que lorsque tu serais enfin enceinte, tout irait bien … je le pensais également … surtout après tout ce temps … j’aurai tellement aimé que cela soit vrai … je ne vois pas comment je peux envisager « la suite » …

  3. Ma jolie…Même si je ne suis pas allée jusqu’à l’écho, je crois que je peux comprendre ce que tu vis. Il s’en passera, des heures où tu te demandera ce qu’il/elle aurait pu être et devenir. Pleure ma jolie boule de mousse, tu as beaucoup de chagrin à évacuer…Je pense fort à toi et espère que tu te relèvera de cette si dure épreuve. Je t’embrasse, Nana

    • c’est clair que le chagrin, il y en a … trop … je n’imagine même pas ce que sera le mois de septembre … mois où il aurait dû naître … merci

  4. Les mots que tu as posé me font appréhender un peu plus de cette douleur que tu vis. Je ne sais pas, j’espère ne pas savoir, j’aurai voulu surtout que tu ne saches pas. Je te souhaite protection et amour de toi, de ton homme et de ton entourage. L’épreuve de la vie a un sens particulier chez vous 2, je souhaite que la suite se passe bien mieux. Bises

    • Oui, il ne faut pas que tu saches… je ne le souhaite pas à mon pire ennemi, alors encore moins à toi. J’espère de tout coeur que tout ira pour le mieux pour vous … et que ça arrivera vite. Bises à toi

  5. Ma toute belle, pas un jour sans que je ne pense à toi.. . Pleure tout ce que tu dois pleurer, écris tout ce que tu dois lui écrire.. Je suis persuadée qu’un jour, tu retrouveras la force et le courage pour repartir de l’avant. Je te fais d’énormes bisous et si tu as besoin de papoter, n’hésite pas.

    • Je pense également à toi 🙂 tu étais mon modèle … j’espérais tant te suivre … avec mes mêmes angoisses, mes mêmes peurs … mais malheureusement, il faut croire qu’elles étaient fondées. Prends soin de toi

  6. Chère Boule.Ton récit est terrible et m’a fait pleurer. J’ai vécu un cauchemar proche du tien : grossesse arrêtée à 6,5 sg. J’avais des saignements légers mais persistants. Echo faite à 20h à l’hôpital : le coeur s’était probablement arrêté dans la journée. Pour cette grossesse, l’embryon avait l’air normal, mais le sac était beaucoup trop petit (l’angoisse pour moi qui suis claustrophobe). Curetage le lendemain… Le traumatisme alors que tu as encore des symptômes de grossesse… Je revis à travers ton récit les tentatives de mots réconfortants du personnel hospitalier : mais qu’est-ce qui peut réconforter quand on perd un bébé alors qu’on a tellement attendu et souffert pour l’avoir ? Je pense très fort à toi.xxx

    • Rien ne peut effectivement… on ne devrait jamais vivre cela … même si finalement, je me demande si l’apprendre comme je l’ai appris n’est pas « mieux » que de se voir saigner … enfin, je sais pas … en fait, la douleur et le résultat restent les mêmes … j’aimerais au moins que mes symptômes cessent … je voudrais que les pertes arrivent vite … j’aimerais que les pleures se tarissent un peu… tant de choses que j’aurai aimé … merci pour ton message. bises

  7. C’est dur .. très dur. On attend cet espoir depuis si longtemps et voilà que ce bonheur se dérobe. Et c’est une douleur qui mettra du temps à s’effacer… Puis tu iras de l’avant, mais tu n’oublieras pas…
    Toutes mes pensées et mon soutien…

    • oui, j’aurai aimé croire que les histoires finissent toujours bien … je me demande toujours s’il y a une raison pour qu’on passe par autant de souffrance … c’est débile … prends bien soin de toi et de ton petit … gros bisous

  8. LE GALL

    je n’arrive pas à trouver les mots, juste que je pense fort à vous, prenez soin de vous surtout!!!!

  9. plein de pensées et de douceur… Bises

  10. Merci ma belle. ça fait toujours du bien

  11. TiTe NaNoU

    Je pense bien à vous.
    Je connais cette douleur.
    Il n’y a que le temps qui cicatrisera… Et tu trouvera la force.
    Bises

  12. Justine

    C’est la première fois que je poste ici malgré que je vienne régulièrement mais j’aimerais t’envoyer tout le courage nécessaire pour surmonter cette épreuve.
    La vie est bien injuste parfois.
    Plein de pensées à vous.

  13. Mon petit panda… J’aimerais tellement que la vie t’ait épargné ça. Tes mots résonnent en moi, j’en ai des frissons. Je te promets que comme Frodon toi aussi tu reverras le soleil briller. Il y aura des jalons qui feront mal, il y aura des moments où tu croiras être guérie mais pas tout à fait. Je me souviens du premier matin, je m’étais réveillée et j’avais oublié ce qu’il s’était passé la veille, qu’il n’était plus là. La douleur est revenue, plus vive encore. Le lendemain matin, c’était un tout petit peu moins dur, presque imperceptiblement. Et depuis chaque matin c’est un peu plus facile. Tu y penseras encore, j’y pense tous les jours. Mais la douleur s’estompe et j’espère de tout mon coeur qu’une autre boule d’amour viendra te consoler très vite. Je t’envoie toute ma tendresse, plein de réconfort et de courage, et un gros câlin virtuel.

    • Ma Dame Pimpin… comme tu dis vrai pour le réveil … j’ai vécu ce réveil terrible où l’espace d’une seconde tu crois que c’était juste un mauvais rêve pour comprendre que c’est bien la réalité …merci pour le câlin…

  14. On ne se connait pas beaucoup, mais j’aimerais pouvoir trouver les bons mots pour aider à te consoler. De ce que je comprends des derniers commentaires, ce n’est pas une douleur qui va disparaître, mais que tu vas apprivoiser petit à petit, et peut-être un jour que tu pourras faire la paix avec. Je ne sais pas. Je n’ai jamais été enceinte. Tout ça m’est étranger. Je crains de dire quelque chose de maladroit.
    Mais sache que jai de douces pensées réconfortantes pour toi, pour que ton petit coeur souffre moins.
    Courage…
    Bisous de réconfort

    • C’est un bien gentil message… C’était la première fois que j’étais enceinte … Je te le souhaite très bientôt pour toi et surtout que jamais tu ne connaisses douleur… Merci bcp pour ta compassion. Gros bisous

  15. Je ne comprends que trop bien cet article aujourd’hui où le verdict est le même pour moi.. Tu poses des mots sur ma douleur, mieux que je n’aurai su le faire..

    • Comme je suis désolée pour toi emy. C’est une lourde épreuve. Je peux te dire aujourd’hui que je me suis relevée pourtant lisant à nouveau mon billet les larmes montent. J’ai eu énormément de chance après ça … je te souhaite une aussi belle issue. Que cette douleur puisse s’ effacer avec un bel événement. Plein de courage à toi.

  16. Rien n’est moins sûr.. C’était un Fiv avec biopsie testiculaire synchrone, les paillettes ne nous donnant que de mauvais résultats, mais comme il y a eux déjà 2 biopsies pour mon homme je ne suis pas sûre que le centre Pma nous suive pour une 3ème..
    J’ai l’immense chance d’être déjà maman d’une puce de 7 ans d’un premier mariage, ça me/nous sauve en ce moment 🙂
    Merci en tout cas, et félicitations pour tes 2 magnifiques amours !

    • ah oui effectivement, ça complique drôlement les choses … et en même temps, ça serait tellement triste de rester sur cet « échec » qui vous a rapproché si près du but. J’espère que vous pourrez aller plus loin … et surtout que votre rêve se réalise.

  17. Pingback: Tout envoyer valser… | Home Sweet Home

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

ma vie d'assmat

si beau métier

mamanetnounoublog

Bienvenue ici, venez partager mon quotidien de maman et de nounou

Les Petits Pimousses

Le blog d'une Assmat

C'est que du bonheur (enfin presque)

Après la PMA me voici Maman d'une famille nombreuse. Maman mais pas seulement...

féeTeach

"L'esprit cherche et c'est le coeur qui trouve" G.S

Nounou & Cie

Nounou, mais pas que.

Imsi chérie

Ou comment Victorien et Victorienne essaient d'avoir un bébé

De l'infertilité à l'indignité maternelle

Chroniques d'une mère indigne ex-pmette

Mam'Weena

Juste une jeune mum'preneur au foyer mi-par choix, mi-par nécessité

Le blog d'une maman de jumeaux !

Qui parle de PMA (un peu...) de prématurité (beaucoup) et de sa vie de famille (passionnément!)....Mais pas que!

alicevachetdotcom.wordpress.com/

"Je tweete donc je suis"

Monsieur Papapa

Le blog d'un Monsieur pas (encore) papa. C'est tout con en fait.

Appellation Maman

Tous ces petits riens qui font le tout de ma vie de maman!

Quand Nad cuisine...

Ou quand l'expression "faire un enfant" prend tout son sens... Jour après Jour en PMA

endolorie

endométriose et infertilité

Je ne suis pas une poule

Ni parfaite ni indigne juste une mère normale... enfin je crois...

Petites aventures Normandes

et autres curiosités....

un ptit deuxieme

après 1 FC, 2 GEU, 1 FIV négative, un diabète insulino-dépendant et une fiv 2 se determinant à 8sa, on y croit encore ...

Zabou's Blog

En pratique c'est facile de faire un bébé non ?!

Supersouris en PMA

Le parcours d'une Souris à la recherche de son souriceau...

Le Rire des Anges

Brassières laine bébé

Vice Versa

Mes émotions, la PMA et moi !

Les Chroniques d'Aloïsia Nidhead

Les péripéties d'une auteure débutante, blog humeurs et lifestyle

Bulle veut devenir maman!

Ce site de WordPress.com est le pyjama du chat

coco274's Blog

A great WordPress.com site

Chris & cie

Un peu de tout, un peu de rien. On mélange et voilà !

Bonjour Bohème

DIY.Illustration.Creation.Lifestyle in Nantes

chouketteblog

The greatest WordPress.com site in all the land!

jaja3333's Blog

A fine WordPress.com site

ptite vie douillette

Partages d'écritures, d'expériences et d'anecdotes utiles ... ou pas

Dans ma Liseuse Hyperfertile

Lisons et partageons !

Procrastineries

Comment remettre à demain ce que j'aurais du faire hier..

Louloute a son Blog

En attendant notre bébé Loutre...

Malilourom

Toi, moi, le Chat, Garance et le retour en PMA!

plicetploucdansunbateau

Après la pluie vient le beau temps

La cigogne et l'éprouvette

Les tribulations en PMA

Whatever it takes... And no regrets...

Il paraît que je veux toujours avoir fini avant d'avoir commencé ...

when Little Koala find their way

Never Lose Hope . Pmette en attente de son petit miracle .

Heureux qui comme Ulysse...

Cycle après cycle, Pénélope remet son utérus à l'ouvrage, impatiente de voir débarquer son Ulysse... Dans son mythe revisité, elle vit avec son héros Thésée. Ils habitent Ithaque entourés d'une quinzaine d'Argonautes qui sont leurs meilleurs copains. Comme leur Ulysse met du temps à débarquer, Pénélope et Thésée ont décidé d'aller le chercher. Acccompagnés du Dr Athéna, ils ont commencé en 2015 leur traversée PMA.

Une histoire de PMA

Une histoire parmi tant d’autres d’un homme et d’une femme qui avaient des rêves d’enfant

%d blogueurs aiment cette page :