Une maman sans enfant …

 

 

Au gré de mon surfinage sur le net, je suis tombée par hasard sur un petit texte tiré du livre « Bouillon de poulet pour l’âme de la future maman ».

 

Je n’ai pas lu ce livre… Il s’adresse vraisemblablement à des futures mamans. Ce que je n’ai pas la chance d’être encore… Peut-être une future maman en sursis quand même … je me laisse alors aller à rêver …

 

Ce texte m’a profondément émue… Il a tellement résonné en moi … alors que pourtant …Combien de fois, ai-je entendu « tu ne peux pas comprendre… tu n’as pas d’enfant ! » … oui, c’est vrai que je ne peux pas comprendre … tout comme toi, fertile chanceuse que tu es, tu ne peux pas comprendre le vide qui m’habite, tu ne sais pas la souffrance qui est la mienne, tu ne connais même pas le sens des mots « désirer un enfant ».

 

Moi, jamais, je ne me poserai la question de savoir si j’ai bien fait … si c’était le moment… si je voulais vraiment cet enfant… non jamais … Non, je ne peux pas comprendre … non, je ne sais pas ce que c’est d’être mère … et pourtant … tous ces mots … je les comprends que trop bien …

 

 
« Mon amie trouve que le temps file. Nous sommes assises dans un restaurant lorsqu’elle me dit avec désinvolture que son mari et elle songent à fonder une famille. En fait, son horloge biologique lui rappelle qu’elle devra très bientôt décider si elle veut des enfants.

 

« On fait un sondage auprès de notre entourage, dit-elle, mi-sérieuse. Penses-tu que je devrais avoir un bébé? »

 

« Ça va changer ta vie », dis-je en m’efforçant de garder un ton neutre.

 

« Je sais, dit-elle. Plus de grasses matinées les samedis, plus de vacances de dernière minute. »

 

Mais ce n’est pas du tout ce que je voulais dire. Je regarde mon amie en me demandant quoi lui dire.

 

Je veux qu’elle sache ce qu’elle n’apprendra jamais dans les cours prénataux. Je veux lui dire que les blessures physiques de l’accouchement guérissent, mais que la cicatrice émotionnelle laissée par l’éclosion de la maternité est si vive qu’elle restera à jamais vulnérable.

 

Je veux la prévenir qu’elle ne pourra plus jamais lire un journal sans se demander :  » Et si cet enfant avait été le mien? » Que chaque accident et chaque incendie la hanteront. Quel les images d’enfants affamés lui feront prendre conscience qu’il n’y a rien de pire que de voir son enfant mourir.

 

Je la regarde. je regarde ses ongles impeccablement manucurés, son tailleur élégant. Aussi sophistiquée soit-elle, la maternité la réduira à un état aussi primitif qu’une ourse protégeant ses petits. Que le cri « Maman » sera comme une sonnette d’alarme qui la fera se précipiter toutes affaires cessantes.

 

Je devrais aussi lui dire que sa vie professionnelle sera perturbée, quel que soit le nombre d’années qu’elle a investi dans sa carrière. Certes, elle trouvera une gardienne pour son enfant, mais un jour, elle se rendra à une importante réunion et se rappellera soudainement l’odeur douce de son bébé. Elle devra alors user de toute sa détermination pour résister à la tentation de courir à la maison vérifier si son enfant va bien.


Je veux que mon amie sache que les décisions du quotidien ne seront plus aussi automatiques. Que le désir d’un garçon de cinq ans d’aller aux toilettes des hommes chez Mcdonald’s plutôt qu’aux toilettes des femmes sera tout un dilemme. Qu’en plein milieu du restaurant, au travers des bruits de vaisselle et les cris d’enfants, les questions d’indépendance et d’identité sexuelle seront soupesées avec la sinistre possibilité qu’un agresseur d’enfants soit tapi dans les tolettes. Aussi décidée soit-elle au bureau, mon amie aura constamment des doutes comme mère.

 

Je regarde encore ma ravissante amie. Je veux lui dire qu’elle finira par perdre les kilos accumulés pendant la grossesse, mais qu’elle ne se sentira jamais plus la même. Que sa vie aujourd’hui si précieuse vaudra moins à ses yeux lorsqu’elle sera mère. Qu’elle donnera sa vie sans hésiter pour sauver celle de son enfant, mais qu’elle se mettra également à espérer vivre le plus longtemps possible, non pas pour réaliser ses propres rêves, mais pour voir son enfant réaliser les siens. Je veux également qu’elle sache qu’une cicatrice de césarienne ou des vergetures deviendront pour elle d’honorables blessures de guerre.

 

Sa relation avec son mari changera aussi, mais pas de la façon qu’elle croit. J’aimerais qu’elle puisse comprendre à quel point on aime un homme qui prend toujours soin de poudrer son bébé, ou qui n’hésite jamais à jouer avec son fils ou sa fille. Je pense qu’elle doit savoir qu’elle va à nouveau tomber amoureuse de son mari pour des raisons que, présentement, elle ne trouverait pas romantiques.

 

J’aimerais que mon amie sente le lien qui l’unira à toutes les femmes qui ont, au cours de l’histoire, tenté d’éliminer la guerre, la discrimination, l’alcool au volant. J’espère qu’elle comprendra pourquoi je réfléchis rationnellement sur la plupart des sujets alors que je deviens temporairement maboule quand je parle des menaces de guerre nucléaire qui planent sur l’avenir de mes enfants.

 

Je veux aussi décrire à mon amie la jubilation qu’elle éprouvera à voir son enfant frapper une balle de baseball. Je veux qu’elle connaisse le rire argentin d’un bébé qui touche pour la première fois la douce fourrure d’un chien. Je veux qu’elle savoure ces joies qui sont si pures qu’elles font mal.

 

Le regard interrogateur de mon amie me fait prendre conscience que j’ai les larmes aux yeux. « Tu ne le regretteras jamais », lui dis-je enfin. Puis je m’avance au-dessus de la table et lui prends la main en faisant une prière pour elle, pour moi et pour toutes les femmes, simples mortelles, qui exercent du mieux qu’elles peuvent la plus sacrée des vocations. »

 

Dale Hanson Bourke.

 

 

NB. Ce soir, j’aurai mon deuxième contrôle écho à j10 du cycle et j8 de la stimulation… j’ai peur … je prie pour avoir suffisamment de follicules en bonne voie de maturation…

 

Wait & See

Publicités
Catégories : Au jour, le jour, Les mots de la Maternité | 13 Commentaires

Navigation des articles

13 réflexions sur “Une maman sans enfant …

  1. Bientôt ma belle …
    Tiens nous au courant pour l’écho !!!!! Je croise fort pour que les 6 merveilles soient bien au taquet !!!:)

  2. Je croise les doigts pour toi , que le vent souffle du bon coté ça fait plaiz parfois!! 🙂

  3. Très émouvant ce texte.

    Je croise les doigts de toutes mes forces!

  4. Il est bô ce texte…

  5. Ah la la j’ai pleuré. Tellement envie de ressentir toutes ces choses qu’on commence à deviner à force d’attendre…

  6. Mimo

    ce texte est super émouvant !!
    Je te souhaite plein de succès dans ce parcours difficile et de pouvoir enfin vivre tout ça toi aussi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Les Petits Pimousses

Le blog d'une Assmat

C'est que du bonheur (enfin presque)

Après la PMA me voici Maman d'une famille nombreuse. Maman mais pas seulement...

féeTeach

"L'esprit cherche et c'est le coeur qui trouve" G.S

Nounou & Cie

Nounou, mais pas que.

Imsi chérie

Ou comment Victorien et Victorienne essaient d'avoir un bébé

De l'infertilité à l'indignité maternelle

Chroniques d'une mère indigne ex-pmette

Mam'Weena

Juste une jeune maman au foyer mi-par choix, mi-par nécessité

Le blog d'une maman de jumeaux !

Qui parle de PMA (un peu...) de prématurité (beaucoup) et de sa vie de famille (passionnément!)....Mais pas que!

alicevachetdotcom.wordpress.com/

"Je tweete donc je suis"

Monsieur Papapa

Le blog d'un Monsieur pas (encore) papa. C'est tout con en fait.

Appellation Maman

Tous ces petits riens qui font le tout de ma vie de maman!

Quand Nad cuisine...

Ou quand l'expression "faire un enfant" prend tout son sens... Jour après Jour en PMA

endolorie

endométriose et infertilité

Je ne suis pas une poule

Ni parfaite ni indigne juste une mère normale... enfin je crois...

Petites aventures Normandes

et autres curiosités....

un ptit deuxieme

après 1 FC, 2 GEU, 1 FIV négative, un diabète insulino-dépendant et une fiv 2 se determinant à 8sa, on y croit encore ...

Zabou's Blog

En pratique c'est facile de faire un bébé non ?!

Supersouris en PMA

Le parcours d'une Souris à la recherche de son souriceau...

Le Rire des Anges

Brassières laine bébé

Vice Versa

Mes émotions, la PMA et moi !

Les Chroniques d'Aloïsia Nidhead

Les péripéties d'une auteure débutante, blog humeurs et lifestyle

Bulle veut devenir maman!

Ce site de WordPress.com est le pyjama du chat

coco274's Blog

A great WordPress.com site

Chris & cie

Un peu de tout, un peu de rien. On mélange et voilà !

Bonjour Bohème

DIY.Illustration.Creation.Lifestyle in Nantes

chouketteblog

The greatest WordPress.com site in all the land!

jaja3333's Blog

A fine WordPress.com site

ptite vie douillette

Partages d'écritures, d'expériences et d'anecdotes utiles ... ou pas

Dans ma Liseuse Hyperfertile

Lisons et partageons !

Procrastineries

Comment remettre à demain ce que j'aurais du faire hier..

Louloute a son Blog

En attendant notre bébé Loutre...

Malilourom

Toi, moi, le Chat, Garance et le retour en PMA!

plicetploucdansunbateau

Après la pluie vient le beau temps

La cigogne et l'éprouvette

Les tribulations en PMA

Whatever it takes... And no regrets...

Il paraît que je veux toujours avoir fini avant d'avoir commencé ...

when Little Koala find their way

Never Lose Hope . Pmette en attente de son petit miracle .

Heureux qui comme Ulysse...

Cycle après cycle, Pénélope remet son utérus à l'ouvrage, impatiente de voir débarquer son Ulysse... Dans son mythe revisité, elle vit avec son héros Thésée. Ils habitent Ithaque entourés d'une quinzaine d'Argonautes qui sont leurs meilleurs copains. Comme leur Ulysse met du temps à débarquer, Pénélope et Thésée ont décidé d'aller le chercher. Acccompagnés du Dr Athéna, ils ont commencé en 2015 leur traversée PMA.

Une histoire de PMA

Une histoire parmi tant d’autres d’un homme et d’une femme qui avaient des rêves d’enfant

Simone attend le train

Salle d'attente d'une infertile en PMA

28 jours... et des bananes

Ma PMA : Un bébé après 4 IAC et 4 FIV

%d blogueurs aiment cette page :