La seule mère que j’ai jamais eue…

Vendredi, comme vous le savez, c’était le premier jour de mon traitement. Pour celles qui m’ont lu, j’étais fin prête, impatiente et excitée par ce début de traitement que j’attendais depuis de longs mois. Malheureusement, mon enthousiasme a bien vite été atténué par le coup de téléphone de mon père qui m’annonçait que ma grand-mère hospitalisée depuis près de 15 jours pour une fracture du bassin était en train de … partir… Non, pas qu’elle voulait se sauver de l’hôpital mais qu’une sérieuse infection de la vésicule était sur le point de gangréner ses autres organes et qu’il était probable qu’elle ne passe pas la nuit…Les médecins proposaient tout de même de l’opérer en urgence … par acquis de conscience … mais sans trop d’espoir… Et voilà … je vis à 400 km de ma famille … Je me voyais déjà abandonné mon traitement pour aller la voir … voire au pire assister à ses funérailles… à la fois tiraillée par ma tristesse de devoir perdre ma grand-mère et à la fois révoltée que ça arrive à ce moment là … le mois de ma FIV. Forcément, cette idée n’a eu l’effet que de me culpabiliser en me disant que j’étais vraiment égoïste de raisonner comme ça … que je ne pensais qu’à moi et à ma FIV … alors que ma pauvre mamy était entre la vie et la mort … je vous laisse juge.

 

Alors, j’ai passé mon vendredi après-midi et au final mon week-end mordue par l’angoisse … à attendre que mon téléphone sonne pour m’annoncer le pire.

 

Je vous rassure, Mamy va mieux. Elle a été opérée samedi matin car vendredi dans la nuit, elle a eu un sursaut de « mieux »… Les médecins n’ont pas bien compris … mais d’un seul coup, elle a pêté la forme, a dit qu’elle aimerait boire du Cardhu et manger une choucroute. Alors, ils ont attendu avant de l’opérer … mais compte tenu des analyses de sang pas très bonnes le lendemain matin, ils ont fini par lui enlever la vésicule…et pour le moment, (je touche du bois), ça va beaucoup mieux…

 

Pourquoi vous racontez ça ? parce que ma grand-mère, c’est plus qu’une grand-mère pour moi. C’est la mère que je n’ai jamais eue. Ma mère est partie quand j’avais 8 ans. Je m’en souviens comme si c’était hier, je revenais de vacances avec mes grands-parents à la fin du mois d’août et arrivée à la maison, on m’avait appris qu’elle avait fait ses bagages, emmené son fils (mon demi-frère d’un premier lit) sous le bras et qu’elle était partie… Honnêtement, son départ ne m’avait pas plus attristé que ça, ma mère n’avait jamais été une mère, c’était une vraie étrangère pour moi, je n’avais pas d’affection pour elle, et vu la guerre que c’était à la maison, c’était plutôt un soulagement qu’elle soit partie. Oh ! pas que c’était une méchante femme non … mais plutôt une paumée de la vie qui avait déjà tellement de mal à se gérer elle-même qu’il lui était impossible de s’occuper de ses enfants… bref … alors papa se retrouvant seul avec une jeune enfant, travaillant d’abord de nuit puis beaucoup sur la route m’avait laissé à la garde de mes grands-parents pensant qu’une vraie structure familiale serait pour moi plus équilibrante. Et ma grand-mère devint ma nouvelle mère …

 

Etre élevée par ses grands-parents n’a pas que des avantages … je peux en témoigner .. le fossé des générations existe bel et bien et l’adolescence arrivant, je peux vous dire qu’ils en ont bavé avec moi. Je ne suis repartie vivre avec mon père qu’à l’âge de 16 ans et ces 8 années chez mes grands-parents n’ont pas toujours été simples. Déjà parce que ma grand-mère était un peu névrosée en un sens … oui, elle aurait aimé que je l’appelle maman par exemple … parce que pour elle, j’étais sa fille … pas qu’elle me considérait comme sa propre fille, mais je la soupçonne de l’avoir réellement cru à un moment donné… enfin bref… Pour moi, ma mère existait bel et bien … je n’en voulais pas d’autre … Je trouvais ça déjà tellement compliqué … que m’en rajouter c’était pas possible. Ma mère était partie et m’avait déchiré l’âme en m’enlevant mon frère … ça suffisait bien comme ça.

 

Il n’empêche que cette femme, ma grand-mère m’avait élevé comme sa fille, aimé comme sa fille avec tous ses travers et ses comportements névrotiques mais néanmoins, m’avait apporté tout ce dont j’avais besoin… Elle me chérissait, me câlinait quand j’étais triste, m’offrait des cadeaux en cachette et était là toutes ces nuits où je pleurais, où j’avais peur, où je n’arrivais pas à dormir… C’était elle et nulle autre qui me soignait quand j’étais malade… et rien que pour ça, je l’aime de tout mon cœur… même si au fond, je suis consciente que c’était un prêté pour un rendu… parce que m’avoir au quotidien lui a permis aussi de survivre après le départ de sa petite dernière, elle qui n’avait jamais été autre chose que la femme de son mari et la mère de ses enfants… qui avait passé sa vie pour les autres et que mon arrivée dans leur foyer lui avait permis de continuer à être « utile »…

 

Alors apprendre que j’allais peut-être la perdre au moment où j’allais moi-même peut-être devenir mère fut une pensée terrible pour moi … me dire que jamais jamais, elle ne connaitrait ses arrières petits enfants … elle qui les attendait depuis tellement tellement longtemps … peut-être même depuis plus longtemps que moi … fut une tristesse supplémentaire pour moi … et bizarrement, le fait qu’elle ait su rebondir, qu’elle aille mieux aujourd’hui, c’est forcément un signe ……. Je pense à cette force qui me protège, nous protège … et que rien n’arrive jamais par hasard … Merci pour ce répit…. Je vais être mère … ça va marcher, ça doit marcher …

Publicités
Catégories : Au jour, le jour, Conversations intérieures | 14 Commentaires

Navigation des articles

14 réflexions sur “La seule mère que j’ai jamais eue…

  1. Rhôôô, je suis toute émue !!!! Je suis persuadée que ça va marcher… Tu dois en être convaincue…
    Je suis très contente que ta grand mère aille mieux, c’est excellente nouvelle…..
    Gros bisous

  2. Tu as une bonne étoile, c’est sûr.
    Bisous.
    Lily.

  3. Ca va marcher… Tu en as eu un paquet d’émotions compliquées ce we…
    Je voulais te dire merci pour tes messages de soutien ci et là, toujours si gentils…
    Je croise les doigts très très fort pour toi !!!

  4. Ma petite Boule de Mousse, je suis désolée que tu aies eu une si grosse frayeur. Tant mieux si c’était une fausse alerte, et pourvu que ce rétablissement impromptu soit un signe, je n’en doute pas. Ca va marchern ça va marcher ça va marcher !

  5. TiTe NaNoU

    Je croise fort les doigts !!!
    Je pense fort à toi ma Choupette !!
    Bises

  6. Que d’émotions et de montagnes russes pour toi là… que tout se termine au mieux et au plus beau pour vous tous…

  7. J’espère que ta grand-mère va bien mieux, et qu’elle aura très bientôt l’occasion de rencontrer tes enfants.
    Bises

    • Merci pour elle 🙂 elle va mieux, elle est en maison de convalescence avec son petit mari 🙂 les amoureux sont à nouveau réuni alors tout va bien 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

ma vie d'assmat

si beau métier

mamanetnounoublog

Bienvenue ici, venez partager mon quotidien de maman et de nounou

Les Petits Pimousses

Le blog d'une Assmat

C'est que du bonheur (enfin presque)

Après la PMA me voici Maman d'une famille nombreuse. Maman mais pas seulement...

féeTeach

"L'esprit cherche et c'est le coeur qui trouve" G.S

Nounou & Cie

Nounou, mais pas que.

Imsi chérie

Ou comment Victorien et Victorienne essaient d'avoir un bébé

De l'infertilité à l'indignité maternelle

Chroniques d'une mère indigne ex-pmette

Mam'Weena

Juste une jeune mum'preneur au foyer mi-par choix, mi-par nécessité

Le blog d'une maman de jumeaux !

Qui parle de PMA (un peu...) de prématurité (beaucoup) et de sa vie de famille (passionnément!)....Mais pas que!

alicevachetdotcom.wordpress.com/

"Je tweete donc je suis"

Monsieur Papapa

Le blog d'un Monsieur pas (encore) papa. C'est tout con en fait.

Appellation Maman

Tous ces petits riens qui font le tout de ma vie de maman!

Quand Nad cuisine...

Ou quand l'expression "faire un enfant" prend tout son sens... Jour après Jour en PMA

endolorie

endométriose et infertilité

Je ne suis pas une poule

Ni parfaite ni indigne juste une mère normale... enfin je crois...

Petites aventures Normandes

et autres curiosités....

un ptit deuxieme

après 1 FC, 2 GEU, 1 FIV négative, un diabète insulino-dépendant et une fiv 2 se determinant à 8sa, on y croit encore ...

Zabou's Blog

En pratique c'est facile de faire un bébé non ?!

Supersouris en PMA

Le parcours d'une Souris à la recherche de son souriceau...

Le Rire des Anges

Brassières laine bébé

Vice Versa

Mes émotions, la PMA et moi !

Les Chroniques d'Aloïsia Nidhead

Les péripéties d'une auteure débutante, blog humeurs et lifestyle

Bulle veut devenir maman!

Ce site de WordPress.com est le pyjama du chat

coco274's Blog

A great WordPress.com site

Chris & cie

Un peu de tout, un peu de rien. On mélange et voilà !

Bonjour Bohème

DIY.Illustration.Creation.Lifestyle in Nantes

chouketteblog

The greatest WordPress.com site in all the land!

jaja3333's Blog

A fine WordPress.com site

ptite vie douillette

Partages d'écritures, d'expériences et d'anecdotes utiles ... ou pas

Dans ma Liseuse Hyperfertile

Lisons et partageons !

Procrastineries

Comment remettre à demain ce que j'aurais du faire hier..

Louloute a son Blog

En attendant notre bébé Loutre...

Malilourom

Toi, moi, le Chat, Garance et le retour en PMA!

plicetploucdansunbateau

Après la pluie vient le beau temps

La cigogne et l'éprouvette

Les tribulations en PMA

Whatever it takes... And no regrets...

Il paraît que je veux toujours avoir fini avant d'avoir commencé ...

when Little Koala find their way

Never Lose Hope . Pmette en attente de son petit miracle .

Heureux qui comme Ulysse...

Cycle après cycle, Pénélope remet son utérus à l'ouvrage, impatiente de voir débarquer son Ulysse... Dans son mythe revisité, elle vit avec son héros Thésée. Ils habitent Ithaque entourés d'une quinzaine d'Argonautes qui sont leurs meilleurs copains. Comme leur Ulysse met du temps à débarquer, Pénélope et Thésée ont décidé d'aller le chercher. Acccompagnés du Dr Athéna, ils ont commencé en 2015 leur traversée PMA.

Une histoire de PMA

Une histoire parmi tant d’autres d’un homme et d’une femme qui avaient des rêves d’enfant

%d blogueurs aiment cette page :