A… ma psy…

Il y a quelques années, alors que je me séparais de mon (ex-)mari et que je sentais le divorce approcher à grands pas, j’ai décidé de faire une thérapie. Ma santé psychique en avait pris un grand coup.. Ma vie basculait, mes valeurs et convictions s’envolaient, mon monde s’écroulait et je n’y arrivais plus … je me sentais sombrer et je sentais, savais que je ne pourrais pas m’en sortir seule… pas cette fois.

 

Sur le conseil d’une amie et collègue, je prenais rendez-vous chez A. Une psychothérapeute, dont j’avais entendu le plus grand bien. Je n’y allais pas pour sauver mon couple, non, mais pour me sauver moi… je mourrais.

 

Il y a des gens dans la vie qui vous marquent. D’une façon toute particulière. Je me souviens des séances comme si c’était hier. Je me souviens du canapé, de chaque objet qui se trouvait dans cette petite pièce. Du café que l’on buvait ensemble à chaque début de séance. Je me souviens d’y avoir pleuré mais aussi beaucoup ri. Je me souviens comme cela m’a éprouvée et aussi comme cela m’a sauvée.

 

La première séance avait été magique : presque sans rien dire, elle avait su me cerner, mon couple, ma famille, mon vécu. C’était tellement étrange et tellement déconcertant. Elle me proposait de travailler avec elle si je le souhaitais … et me dit une chose que sur le moment je trouvais exagérée : « vous allez traverser l’enfer, mais je vous tiendrai la main ».

 

L’enfer, me disais-je … je l’ai déjà vécu.. Mais elle avait raison… j’ai vécu l’enfer à ses côtés. Je n’avais pas mesuré à quel point une thérapie pouvait faire mal… mais à la fois tant de bien…Nous nous sommes vues pendant 1 an et demi toutes les semaines… Elle fut là pour mon divorce, elle fut là quand je subissais le harcèlement ininterrompu de mon ex-mari, elle était là à chaque difficulté de ma vie mais aussi à chaque victoire, à chaque bon moment, à chaque étape … pendant 1 an et demi… et puis je suis partie… partie loin de Paris et les séances ont cessé.

 

Quelques mois plus tard, à la mort de mon ex-mari, c’est vers elle que je me tournais … à nouveau… Mais je l’en informais juste … car j’étais assez forte cette fois pour le vivre seule… et depuis à chaque nouvelle année, je lui envoie un mail pour lui souhaiter une bonne année et lui donner quelques nouvelles de moi. Elle n’a jamais été une amie, ni une mère mais un peu tout à la fois.

 

Alors en début d’année, je l’informais que j’étais heureuse avec mon chéri, que j’avais bien fait de partir le retrouver, que nous avions une belle maison … mais pas de bébé… je lui parlais de notre prochain parcours en PMA … et lui promettais de lui écrire dans quelques temps avec une bonne nouvelle … et puis les mois ont passé … le mois d’octobre est arrivé … point de bonne nouvelle à annoncer…

 

Souvent, j’ai hésité … j’ai pensé à lui écrire juste pour lui parler de nos échecs, de nos doutes et puis je me suis ravisée… je voulais, j’espérais lui écrire pour lui annoncer une bonne nouvelle …

 

Les hasards du calendrier veulent que ma FIV se passe en décembre … que le résultat tombe aux alentours de Noël … et comme tous les ans, j’écrirais un mail à A après le jour de l’an… et vraiment, sincèrement, j’espère pouvoir lui dire qu’elle ne s’était pas trompée en me disant dans son dernier mail « que tout se passerait bien »….J’aimerais vraiment lui annoncer une bonne nouvelle …parce que j’aurai attendu toute cette année pour pouvoir le faire …

Publicités
Catégories : Au jour, le jour | 14 Commentaires

Navigation des articles

14 réflexions sur “A… ma psy…

  1. J’espère de tout cœur que tu pourras lui annoncer une bonne nouvelle.

  2. TiTe NaNoU

    Y croire, toujours, même c’est épuisant…
    Accroches toi à cette idée, de lui annoncer cette bonne nouvelle.
    Courage 😉

  3. La vie prend des chemin détournés parfois, mais elle fait souvent bien les choses – fais-lui confiance (ou plutôt continue à lui faire confiance).
    Bises

    PS: j’aime beaucoup le nouvel habillage de ton blog 🙂

    • Oui, je vais essayer de m’en souvenir lors des ptits moments de perte d’espoir 🙂 Merci pour le blog, oui, je trouvais que l’ancien était pas très lisible et un peu froid … le résultat me convient un peu mieux et je suis contente que ça te plaise. bises

      ps : j’espère que tout va pour le mieux pour toi.

  4. Du coup je suis allée voir ton nouvel habillage. C’est vrai qu’il est super joli, tout nature.
    Je trouve que ton billet est un bel hommage à ta psy. C’est une belle histoire.
    J’ai laissé dans ma ville d’origine ma prof de chant. C’est une femme que j’aime beaucoup et qui a été très importante pour moi. Et pourtant, quand je me suis mariée il y a un peu plus d’un an, je ne lui ai pas envoyé de faire-part. Je voulais lui envoyer une petite lettre d’accompagnement. Je pense qu’elle aurait été ravie d’apprendre que j’avais réussi le concours de professeur des écoles, que j’avais rencontré mon prince charmant. Et je pense que si je n’ai pas envoyé cette lettre, c’est que je voulais aussi lui annoncer que j’attendais un bébé. Sauf que non. J’ai honte.
    Bises.
    Lily.
    http://mamansansbb.wordpress.com

    • Je pense qu’il ne faut pas avoir honte. Moi, j’y voyais comme ce qu’on appelle « la pensée magique »… je pensais que si j’attendais encore un peu : la prochaine iac, le prochain mois » peut-être que j’aurai une bonne nouvelle à lui annoncer… et puis au final, un an après, je suis toujours au même point. J’espère seulement que je n’aurai pas à lui annoncer que ma FIV a échoué …

  5. Je te souhaite de toute cœur que tu puisses cette année lui annoncer une très bonne nouvelle …

  6. Mémoire, espoir, avenir ! J’espère que tu pourras tout lié dans ta carte de fin d’année… Je suis passé moi aussi par de durs moments il y a quelques années, j’ai eu besoin d’aide, et dans mon futur je veux croire, je crois en cette annonce envers celui qui m’a épaulé vers mon chemin de vie.
    De tout cœur je te souhaite la plus belle des cartes de voeux à tes yeux !

  7. Peut-être peux-tu lui dédier ce billet… très touchant…

    • quand on s’est dit aurevoir on pleurait à moitié toutes les deux… certains diront que ce n’est pas bien entre um thérapeute et une patiente mais il y a de belles rencontres … et j’en suis ressortie enrichie. merci petite lulu. bises à toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Les Petits Pimousses

Le blog d'une Assmat

C'est que du bonheur (enfin presque)

Après la PMA me voici Maman d'une famille nombreuse. Maman mais pas seulement...

féeTeach

"L'esprit cherche et c'est le coeur qui trouve" G.S

Nounou & Cie

Nounou, mais pas que.

Imsi chérie

Ou comment Victorien et Victorienne essaient d'avoir un bébé

De l'infertilité à l'indignité maternelle

Chroniques d'une mère indigne ex-pmette

Mam'Weena

Juste une jeune maman au foyer mi-par choix, mi-par nécessité

Le blog d'une maman de jumeaux !

Qui parle de PMA (un peu...) de prématurité (beaucoup) et de sa vie de famille (passionnément!)....Mais pas que!

alicevachetdotcom.wordpress.com/

"Je tweete donc je suis"

Monsieur Papapa

Le blog d'un Monsieur pas (encore) papa. C'est tout con en fait.

Appellation Maman

Tous ces petits riens qui font le tout de ma vie de maman!

Quand Nad cuisine...

Ou quand l'expression "faire un enfant" prend tout son sens... Jour après Jour en PMA

endolorie

endométriose et infertilité

Je ne suis pas une poule

Ni parfaite ni indigne juste une mère normale... enfin je crois...

Petites aventures Normandes

et autres curiosités....

un ptit deuxieme

après 1 FC, 2 GEU, 1 FIV négative, un diabète insulino-dépendant et une fiv 2 se determinant à 8sa, on y croit encore ...

Zabou's Blog

En pratique c'est facile de faire un bébé non ?!

Supersouris en PMA

Le parcours d'une Souris à la recherche de son souriceau...

Le Rire des Anges

Brassières laine bébé

Vice Versa

Mes émotions, la PMA et moi !

Les Chroniques d'Aloïsia Nidhead

Les péripéties d'une auteure débutante, blog humeurs et lifestyle

Bulle veut devenir maman!

Ce site de WordPress.com est le pyjama du chat

coco274's Blog

A great WordPress.com site

Chris & cie

Un peu de tout, un peu de rien. On mélange et voilà !

Bonjour Bohème

DIY.Illustration.Creation.Lifestyle in Nantes

chouketteblog

The greatest WordPress.com site in all the land!

jaja3333's Blog

A fine WordPress.com site

ptite vie douillette

Partages d'écritures, d'expériences et d'anecdotes utiles ... ou pas

Dans ma Liseuse Hyperfertile

Lisons et partageons !

Procrastineries

Comment remettre à demain ce que j'aurais du faire hier..

Louloute a son Blog

En attendant notre bébé Loutre...

Malilourom

Toi, moi, le Chat, Garance et le retour en PMA!

plicetploucdansunbateau

Après la pluie vient le beau temps

La cigogne et l'éprouvette

Les tribulations en PMA

Whatever it takes... And no regrets...

Il paraît que je veux toujours avoir fini avant d'avoir commencé ...

when Little Koala find their way

Never Lose Hope . Pmette en attente de son petit miracle .

Heureux qui comme Ulysse...

Cycle après cycle, Pénélope remet son utérus à l'ouvrage, impatiente de voir débarquer son Ulysse... Dans son mythe revisité, elle vit avec son héros Thésée. Ils habitent Ithaque entourés d'une quinzaine d'Argonautes qui sont leurs meilleurs copains. Comme leur Ulysse met du temps à débarquer, Pénélope et Thésée ont décidé d'aller le chercher. Acccompagnés du Dr Athéna, ils ont commencé en 2015 leur traversée PMA.

Une histoire de PMA

Une histoire parmi tant d’autres d’un homme et d’une femme qui avaient des rêves d’enfant

Simone attend le train

Salle d'attente d'une infertile en PMA

28 jours... et des bananes

Ma PMA : Un bébé après 4 IAC et 4 FIV

%d blogueurs aiment cette page :